Vegans : les nouveaux intégristes?

Attention, attention, on se calme! J’ai voulu un titre accrocheur et pourtant, je ne parle que d’une toute petite quantité de vegans et autres végétariens.

giphy (1)

Je sais que je vais (encore) faire scandale, (encore) perdre des lecteurs (et encore en gagner), je sais que vous allez (encore) vous entre-tuer sous cet article. Mais bon, vous me connaissez, c’est plus fort que moi je ne sais pas me taire.

Toute cette réflexion a commencé avec mon article disant que je ne serai pas végétarienne.

J’ai reçu des tas (mais des TAS) de commentaires et messages d’insultes. Bon, ok. Objectivement, ça me laisse froide.

giphy (2)

Puis j’ai entamé une collaboration avec une créatrice de sacs en cuir, belge, talentueuse et toute douce. Un artisan vrai de vrai, voyez? Avec un petit atelier, des moyens limités, de la passion à revendre. Elle est soucieuse de la provenance de son cuir, n’utilise jamais d’animaux rares ou « qu’on ne mange pas » et, surtout, elle a prévu de faire un sac en tissus pour Gab qui est végétarienne. J’ai trouvé ça chouette, cette volonté de s’adapter au mode de vie de l’Autre.

tumblr_inline_o762ovKUw31tp116p_500

Et la clique des défenseurs des animaux a débarqué. Entre autres, une nana de la téléréalité, 150.000 abonnés instagram au compteur, MUA (makeup artist) de son état, qui est venue ni plus ni moins insulter la créatrice sur mon profil, m’insulter moi, me hurler sa haine et son mépris, m’expliquant à quel point j’étais une fille perdue, un monstre et une imbécile.

Lorsque je lui ai répondu que, pour ma part, je ne me permettais pas d’aller juger ses achats chez Primark (qui, ne nous mentons pas, est peu regardant quant au travail des enfants) en venant déverser ma bile sur son peu d’humanité et de respect du travail de blablablablabla, elle m’a répondu que les animaux avaient droit à plus de respect que les humains puisque eux, ils sont purs.

tumblr_lmx0f3j4GM1qbub2i

Ah.

Ok.

Je ne sais que dire devant une telle affirmation.

Et très franchement, ça me fiche la trouille.

Moi, vous voyez, j’aime bien promouvoir les petits artisans belges. J’aime consommer en sachant d’où viennent les choses, en réfléchissant à deux fois au pourquoi du comment, en pesant le pour et le contre et en posant des choix volontaires et PERSONNELS. Je m’en veux à mort quand j’achète sans savoir si ce n’est pas un enfant qui a fabriqué ce que j’utiliserai. Je m’en veux sincèrement beaucoup plus que si j’achète un bout de cuir. Mais je comprends TOTALEMENT ceux qui ne pensent pas comme moi.

Ma sœur a une vision différente, des priorités différentes. On se respecte et on ne se juge pas. Elle ne vient pas me hurler que « tu portes la peau d’un être vivant » si j’ai un sac en cuir. Je ne vais pas lui rappeler qu’elle porte un t-shirt cousu par une petite fille de l’âge de sa nièce.

Elle a ses combats, j’ai les miens. On admire le choix de l’autre même s’il est différent.

Je ne porte pas la fourrure d’un animal, parce que ce n’est pas nécessaire. Je pense par contre qu’un sac en cuir traité sans 15.000 produits nocifs (oui, oui, aujourd’hui le cuir écologique, ça existe), que je garderai 15 ans, c’est mieux qu’un sac synthétique fabriqué dans je ne sais quelles conditions. C’est une façon de voir les choses comme une autre. Je mange les œufs des poules de ma tante et de la viande une fois au bout d’une lune. Je n’ai pas l’impression que le lait des vaches et plus sacré que le mien, et, en toute franchise, je n’en aurais rien eu à foutre d’en donner à un chaton à l’époque où j’allaitais parce que vraiment, je m’en foutais. Mon corps en produisait, le prenne qui veut. S’il faut se mettre à la place des animaux, je veux bien considérer la question.

giphy

Mais je ne cours pas derrière les vegans pour les convaincre de mon avis.

Et en fait, c’est le point central de cet article : je ne comprends pas cet acharnement à vouloir convaincre les gens.

Je vérifie certaines données de vidéos pro-ultra-vegans et je découvre que la vérité est manipulée, portant un coup bien cruel parfois aux agriculteurs que l’on met déjà à mal en Europe, en les faisant passer pour des tortionnaires immondes alors que la plupart aiment leurs bêtes et les traitent avec une forme de respect… (C’est le moment où on vient hurler « comment peux-tu affirmer qu’ils aiment leurs bêtes alors qu’ils les conduisent à l’abattoir? ». Personne n’aime cette idée évidemment. C’est l’une des raisons pour lesquelles je mange si peu de viande… Mais il m’arrive aussi de penser à ces gens qui ne peuvent pas s’en offrir et n’ont pas non plus les moyens de s’offrir des produits de substitution, encore plus chers que la viande et là, je me dis que je fais vraiment ma snob en me la pétant « je refuse de manger de la viande parce que j’ai des valeurs »)

On occulte certains faits, on culpabilise les gens à foison et, encore une fois, on manipule pour mettre une nouvelle pression sociale (parce qu’il n’y en a pas déjà assez hein).

Les commentaires haineux s’envolent partout dès qu’un débat s’engage sur le sujet et je crois retrouver ces défenseurs de la Vie (les anti-avortement par exemple) qui semblent perdre tout bon sens lorsqu’il s’agit de défendre leur cause.

anigif_enhanced-15577-1403102884-19

Et j’ai envie de dire une seule chose : quand va-t-on foutre la paix aux gens?

Je veux dire globalement…

Oui, vos arguments tiennent la route. Les miens aussi. Ok, les animaux sont purs, c’est super, mais j’ose espérer que les enfants le sont aussi, la planète aussi, les artisans aussi. Et la pureté des animaux n’empêchera jamais mon chat d’aller bouffer une souris. Je doute fortement que si je vais lui taper sur l’épaule en lui disant « comment peux-tu choisir de manger cette pauvre souris innocente alors que tu as des croquettes dans ton bol? » elle me réponde « t’as raison Lucienne, je suis un monstre ».

cat_and_mouse

Ce qui me gêne dans ce nouveau courant plutôt récent, c’est cet effet de mode qui veut encore imposer un mode de vie unique qui est le seul à avoir voix au chapitre. Il fallait l’an passé être une fit girl, avant ça il fallait s’habiller vintage, il faut consommer 5 fruits et légumes par jour, contrôler les éléments qui composent nos produits, n’utiliser QUE des produits non-testés sur les animaux et aujourd’hui, il faut être vegan.

Il faut, il faut, il FAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT.

40d50c2f7fab4553442b0f1914d6c7a1-sometimes-you-just-have-to-nerd-rage

C’est ce « IL FAUT » qui m’épuise.

J’admire ma sœur qui ne consomme plus de viande. Sincèrement, quand je la vois, quand elle me fait goûter ses produits végétariens, quand je l’écoute me démontrer que ce n’est pas si difficile, j’envisage d’en faire autant. Quand Louise me fait goûter du faux jambon, je me dis que pourquoi pas…

Puis je croise un vegan pur et dur qui m’engueule tout simplement en me traitant de monstre parce qu’il y a une tranche de jambon dans mon sandwich et j’ai envie de lui jeter des steaks saignants à la tronche.

C’est à croire que, pour un combat pacifique avec une belle finalité (traiter l’animal avec autant de respect que l’humain), on peut se permettre toutes les bassesses et toutes les agressions.

Bah moi, ce comportement me choque. On ne va pas militer pour la paix dans le monde avec des fusils, si?

Ou alors on est Américain… Hum…

Nous sommes en 2016. Des tas de choses vont mal. Les êtres vivants vont tous assez mal. Il est inutile d’essayer de savoir qui a la palme de la Plus Grande Victime. Je ne veux pas décider que les animaux, les enfants, la planète, les personnes âgées, les handicapés, les étrangers ou que sais-je méritent d’être défendus plus les uns que les autres. Alors voilà, moi je prends un peu de tout et j’essaie de faire de mon mieux. De soutenir l’économie locale en aidant les artisans, d’apporter ma pierre à l’édifice en organisant des activités pour les personnes handicapées de ma région, de manger moins de viande, de manger plus sain quand je le peux, mais surtout, SURTOUT, j’essaie de foutre la paix aux gens, je ne juge pas leurs choix, je ne leur impose pas mes combats (oui, moi, mon truc principal c’est l’image de la femme dans la société par exemple. Je ne vais pas sous toutes les photos de fitgirl beugler que c’est à cause de gens comme elles que des millions de femmes souffrent tous les jours blablabla).

L’excès nuit en tout les gars. Et là, vraiment, je trouve que vous jouez contre votre propre camp : on ne défend pas une espèce en démolissant une autre.

Chrys 😉

Love Peace Flex

 

Partager:

24 Commentaires

  1. 25 mai 2016 / 9 h 49 min

    comme tu dis ca concerne quand meme une minorité.il y a des extrémistes dans tous les domaines. Je suis végé, j’essaie d’inculquer mes valeurs a mes enfants, quand on en parle en famille et qu’on me demande mes raisons je les expose, mais je ne force les autres a rien (meme mes enfants qui mangent de la viande chez leurs mamies, mon mari qui se tape un onglet long comme son bras de temps en temps…). en revanche ta phrase: »Mais il m’arrive aussi de penser à ces gens qui ne peuvent pas s’en offrir et n’ont pas non plus les moyens de s’offrir des produits de substitution, encore plus chers que la viande » je ne suis pas d’accord, deja parce que la viande c’est cher, et etre végé ce n’est pas remplacer la viande par de la fausse viande, du jambon par du faux jambon et du paté par du faux paté. c’est repenser son alimentation autrement. en effet ces produits sont chers, j’en ai gouté et je ne trouve pas spécialement bons en plus. je suis végé et je ne mange pas de tofu… comme quoi c’est possible!
    et si je peux ajouter encore qqch, c’est nous souvent qui nous faisons considérer par des extremistes, non pas parce qu’on tente de convaincre, non, mais par le seul fait d’etre végétarien (et encore je ne suis pas vegan!). et que dire des restos ou on se sent comme un cheveu sur la soupe c’est le cas de le dire, les emmerdeurs en chef 🙂 (ou on te sert du poisson quand tu demandes un plat végétarien :D) bonne journée à vous les sisters!

  2. 25 mai 2016 / 11 h 43 min

    Aaaaaaaaaaah, tes articles comme je les aime!!! 🙂 Merci merci merciiiiiii de ce retour!!!

    Remerciements mis à part, c’est à nouveau exactement le même point que tu as soulevé qui m’énerve aussi : « il FAUT » et « convaincre à tout prix les autres ».
    « Tu ne veux pas d’enfant? mais pourquoiiiiiiii donc? t’es pas normale, tu dois en faire, tu le regretteras, c’est la vie… » « Tu n’aimes pas la viande? mais pourquoiiiiiiiiii! t’es carrencée, tu manges que des carottes… » et j’en passe et des meilleures…

    MAIS, il FAUT laisser dire et laisser courir, point! C’est sûr que quoi qu’on fasse ou qu’on aime, y’en aura toujours pour venir critiquer. Bah, qu’ils le fassent. Je m’en fiche pas mal de ce qu’on peut penser de mes choix et mes actions. Mais je suis sûre que tu fais pareil 🙂
    Peace and love 🙂

    • Thibaut
      25 mai 2016 / 12 h 58 min

      De plus cette tendance au véganisme me semble liée à toutes les autres tendances bizarres actuelles (crudivorisme, gluten-free, lactose-free, paléo…) et qui sont relié à ce que les spécialistes appellent l’orthorexie : un besoin maladif de contrôler ce qu’on mange. Ces même spécialistes classent ça dans les troubles alimentaires…
      Après il y a aussi les gens qui le font par conviction profonde, quoiqu’ils en soit, ils ont l’obligation d’en parler car c’est la première règle du vegan club : http://starecat.com/content/wp-content/uploads/first-rule-of-vegan-club-tell-everyone-about-vegan-club-fight-club.jpg

      😉

  3. Lelie
    25 mai 2016 / 11 h 44 min

    Merci.
    Merci pour le fou rire quand j’ai imaginé mon chat m’appeler Lucienne.
    Merci pour ce texte qui représente mon opinion quasiment à 100%. Perso, ça fait très très très longtemps (pour des raisons familiales pas très fun) que je m’intéresse de près à la provenance et aux conditions de production de ce que je mets dans mon assiette et dans mes placards, et je suis effarée de cette déferlante récente.
    Et j’avoue que le côté déferlant et récent me fait peur, parce que, call me cynical, j’ai du mal à croire qu’à notre époque, un phénomène si violent et si rapide ne soit pas très très très markété, et le bien-être de la planète et des êtres vivants n’est pas rentable (sinon ça se saurait). J’ai des amis qui sont végétariens depuis longtemps et qui n’ont jamais emmerdé personne. Et eux se retrouvent coincés parce qu’à cause de la violence du mouvement végan, ils sont obligés de se mettre du côté végan sinon on les traite de bouffeurs viande (ou, insulte absolue, « d’omnis »).
    Et c’est peut-être le fait d’une minorité, mais bordel, qu’est-ce qu’elle fait comme mal cette minorité…
    Donc tout ça pour dire que oui, chacun ses valeurs, et tout comme toi, j’apprécie qu’on me fasse découvrir des plats végé, je ne suis pas une acharnée de viande rouge (bon, j’avoue, j’adore le poulet), mais me faire agresser dès que je mange un jambon-beurre, ça me donne des envies de meurtres.
    Et oui, ça peut faire du bien de temps en temps de s’interroger sur les produits de remplacement, l’utilisation des OGM dans la nourriture ou des plastiques et autres dérivés de pétrole dans les fringues et accessoires, parce qu’au final, il n’y a pas de choix 100% parfait, sauf à aller vivre au fin fonds du Larzac à manger des champignons et des racines en filant son chanvre, donc restons potes et enrichissons-nous les uns les autres, plutôt que d’être toujours dans l’agression et la culpabilisation!

  4. Anne Giraut
    25 mai 2016 / 13 h 59 min

    BRAVO. Continue Chrys. 100% d’accord avec toi

  5. 25 mai 2016 / 14 h 57 min

    Amen !
    L’autre fois dans le métro j’ai vu un tag sur une pub KFC « vous torturez des animaux pour votre plaisir gustatif. Honte ! Go vegan »
    Ca m’a choqué !
    Je suis pleins de blogueuses et youtubeuses vegan mais toujours tolérante et franchement je les admire de leur conviction, et je la respecte. Pour ma part je partage tout à fait ton avis : l’origine des fringues et les conditions de fabrication sont plus importantes à mes yeux que la composition animale. Mais chacun ses convictions, chacun ses choix et le plus important : la TOLÉRANCE ! Bisous

  6. vgdsm
    25 mai 2016 / 17 h 20 min

    Ouaouh tellement de cliché , autant dans l’article que dans les commentaires..
    Déjà vous parlez des végans. Sachez que les vegans se préoccupent autant du sort des animaux que de l’environnement et de l’éthique des « innocents » (les pays avec de faibles ressources, l’exploitation des enfants, les inégalités hommes/femmes), bref le véganisme c’est un mode de vie, une éthique, une pensée tournée vers l’avenir de la planète dans sa globalité pour TOUTES formes de vie.
    Ce que vous décrivez là est donc le principe du végétalisme, qui se concentre principalement sur la non consommation de produit issus d’animaux (oeuf, lait, fromage, poisson, viande). Alors là certains vont dire « Oui mais vous jouez sur les mots ». Bah oui. Parce que pour nous, les vg, c’est important pour nous de nommer notre identité alimentaire. Comme certain mettent un nom sur leur sexualité (asexuel, pansexuel, homosexuel etc ).

    Je ne vais pas juger vos propos , c’est votre point de vue bien que je trouve ce texte relativement réducteur !

    Je vais revenir sur la partie sur le chat, parce que, excusez moi du mot, mais c’est de belles conneries! J’ai bien ris. Dans les croquettes de vos chats, il y a quoi? De la viande avec pleins de produits plus que douteux 😀 Donc bon sous entendre que manger des croquettes c’est mieux que des souris = exemple à la con.
    J’ajouterais qu’un chat n’est pas fais pour manger des croquettes, elles ne sont pas adaptés à son métabolisme. Un chat est un chasseur, carnivore stricte. Il est fais pour chasser sa nourriture, à défaut manger UNIQUEMENT de la chair animal. Je m’arrête là pour ce hors sujet.

    Autre point: le lait. Non le lait de vache n’est pas plus sacré qu’un lait humain, de jument, de lapin, de kangourou etc. Sauf que dans votre exemple, VOUS auriez fais le choix de donner votre lait. La vache, elle n’a PAS le choix. On lui impose une gestation, à la mise à bas on lui enlève son petit (le plus chanceuse auront le meme sort que maman, les moins chanceux/euse iront à l’abattoir) , au bout de 5 ans elle finit à l’abattoir.
    Voila voila, de mon point de vue ce n’est même pas une question d’empathie mais de bon sens .. je ne parlerais pas du fait que le lait ne convient pas au corps humain et que nous sommes les seuls êtres vivants à consommer de notre naissance jusqu’à notre mort le lait d’une autre espèce.

    Une vg frustrée par ce genre d’article.

  7. 25 mai 2016 / 22 h 24 min

    Tu as lu dans mon esprit c’pas possible!

    Je suis totalement sur la même longueur d’ondes, j’admire la démarche végane, mais je ne supporte pas certains de leurs discours agressifs, vaniteux et en un mot, puants…

  8. Périnne
    26 mai 2016 / 8 h 46 min

    Je suis bien d’accord avec ton article. Et c’est une végétarienne qui parle. Chacun son combat, chacun ses valeurs, chacun ses envies. La méchanceté gratuite, non merci. Cela ne fait que deux ans que je ne consomme plus de viande. Je trouverais ça fort hyprocrite d’aller insulter ceux qui en mangent, alors que je l’ai fait, moi aussi… Je ne comprends pas leur envie d’en manger, mais ce n’est pas pour ça que je leur impose mes idées. Si on continue dans l’extrême, alors je devrais quitter mon mec qui est le pire des carnivores, et renier le reste de ma famille par la même occasion. Je leur expose souvent mon point de vue de temps en temps, mais on s’écoute, on respecte nos idées respectives. Et c’est comme ça que ça devrait fonctionner pour tout, et avec tout le monde.
    Mais il y a tout de même une petite chose qui me fait réagir : des extrémistes parmi les végétariens/végétaliens/vegan, tout le monde en parle, et ça énerve tout le monde – moi y compris, je ne considère pas mon combat moins noble juste parce que je n’impose pas mes idées aux autres. Mais quand on regarde de l’autre côté du miroir, personne ne semble s’offusquer face aux carnivores qui nous critiquent souvent sans raison. Après deux ans, je commence seulement à être « respectée » par les autres : combien de fois n’ai-je pas subi des moqueries, des incompréhensions ? « T’as juste du fromage dans ton sandwich? HA HA HA mais c’est nul », « voilà la bouffeuse de graines » ou encore « un petit steak saignant, Périnne? ». Combien de fois ne m’a-t-on pas demandé pourquoi j’étais végétarienne, pour finalement finir par me dire que c’était du grand n’importe quoi ? Tout ce que je voudrais, c’est du respect mutuel. Et je ne pense pas que c’est trop demander 🙁

    • Hervé
      6 juin 2016 / 17 h 53 min

      Je comprends que tu en ait assez des moqueries face à ton choix, je serai également énervé si j’avais fait ce choix… Juste une remarque, je mange de la viande, mais je ne suis pas un carnivore… Je suis un omnivore, je mange aussi des légumes, des fruits et des céréales. Voilà, c’est tout, j’aime les mots précis…Carnivore ici, c’est une expression réductrice qui me fait dresser les cheveux ( et les poils des bras) quand il est utilisé par ceux qui n’en mangent pas ( et qui porte en elle un reproche).

  9. Catherine
    26 mai 2016 / 9 h 03 min

    MERCI MERCI MERCI pour cet article <3
    Qui résume grosso modo mes pensées. Et par contre faut pas me titiller sur les enfants, quand j'ai vu ladite réaction je suis entrée dans une colère noire… Cela dit en personne civilisée j'ai gardé mon avis pour moi

  10. 27 mai 2016 / 13 h 20 min

    AHHHHHHH *applause* MERCI ! J’ai eu ce débat sur twitter pendant l’émission du meilleur pâtissier avec un des candidats qui faisait du VEGAN. J’ai fini par craquer en leur demandant si c’était pas une secte tellement c’était intégriste… Breeeeef. Merci Chrys.

  11. 27 mai 2016 / 17 h 17 min

    Moi aussi je te dis merci!!! Je ne mange plus de viande, je diminue tous les produits animaux mais je n’ai pas tout supprimé,ce qui m’a valu de me faire à moitié engueuler, parce que oui, je mange encore du poisson au resto,ou quand je suis invitée, parce que socialement, c’est pas toujours évident, surtout quand on n’habite pas une grande agglo. Bref, ça serait effectivement cool que tout le monde se foute la paix et valorise les efforts de chacun qui vont dans le bon sens, plutôt que gueuler parce que c’est pas « parfait »! Et parfait, comment, pourquoi, par rapport à quoi…? C’est quoi un des trucs que je kiffe chez 2G1M déjà? Ah oui, Love, peace and FLEX! 🙂

  12. MlleMoizelle
    28 mai 2016 / 12 h 47 min

    Contente de retrouver ce genre d’article qui me fait souvent prendre un certain recul! Merci Chrys!

  13. Manon
    28 mai 2016 / 21 h 03 min

    Je ne vais pas débattre sur ce sujet, mais je trouve que cet article est sans aucun doute le meilleur que j’ai pu lire sur ce blog. Et Dieu sait que j’adore chacun de vos articles à toutes les deux. Peut-être que je dis ça parce que je partage le même sentiment que toi. En tout cas une chose est certaine, je l’ai lu plusieurs fois, et je me dis que la principale phrase à retenir de cet article est « J’essaie de foutre la paix aux gens ». On a chacun nos propres valeurs, nos pensées, nos convictions. On peut les garder pour soi ou les partager avec le monde, mais je déteste que quelqu’un essaye de m’imposer un mode de vie. Et pourtant, c’est bien triste, beaucoup de personnes sont adeptes de cette méthode.

    Merci pour cet article et surtout merci d’être de retour !! J’adore consacrer mes pauses blocus à vous lire 🙂

  14. Marina
    29 mai 2016 / 10 h 41 min

    Mais heu !!!!

    C’est quoi cette nouvelle manie qu’on les gens de te descendre pour un oui ou pour un non ?

    Quoi qu’on fasse il y a toujours quelqu’un pour critiquer. Je suis végétarienne, mais j’aime porter du cuir et j’ai donc un jour eu droit à un scandale du style « Comment oses-tu te dire végétarienne si tu portes du cuir ?! Ce n’est pas ça défendre la cause animal ».

    Heu mouis d’accord… Sauf que je n’ai jamais prétendu défendre une quelconque cause à l’époque où j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande. Je l’ai fait pour des raisons qui ne regardent que moi.

    Vegan, végétarien, végétalien, no gluten et j’en passe… Ce sont surtout devenu des modes et du marketing !!! Un commerce sans doute très rentable mais qui donne aussi un mauvais regard sur ceux qui ne le font pas par effet de mode et qui se fichent un peu de ce qui se passe chez le voisin.

    Cependant les méchancetés sont parfois aussi dans l’autre sens. Les carnivores n’ont pas leur pareil pour critiquer, se moquer et narguer les végétariens.

    On peut donc dire qu’il y a des idiots dans les deux camps qui n’ont pas conscience de la poutre qu’ils ont dans l’œil., mais aussi des gens qui respectent et se mêlent juste de leur petite vie.

  15. 31 mai 2016 / 19 h 31 min

    Hello,

    Alors en premier lieu ton lien vers ton article « je ne serais pas vegetarienne » est cassé – il faudait le corriger.

    Sinon, les vegans… je pense un peu comme toi.. en ce moment il me gonflent quelque chose de dru les vegans a nous balancer leur « vérité » a la tronche. J’essaie pas de les convaincre moi qu’ils devraient manger du boeuf… alors qu’ils arretent avec leur lavage de cerveau.

    Ensuite, et je parle d’un point de vue purement culinaire hein… et ben c’est de la merde la bouffe vegan (dixit Jean pierre Coffe) – je suis desolé – ca a le gout de papier maché, c’est degueu, ca n’apporte aucun plaisirs et c’est pas faute d’avoir essayé – vers chez moi ou a Portland on a un taux de Vegans tres elevé et les supermarchés / marché sont achalandés en conséquence.

    Et quand un Vegan me dit que les animaux méritent plus de respect moi je lui répond que OUI! parce que quand un animal a plus de respect il a meilleur gout – comme le boeuf Wagyu ou le boeuf de Kobe. ou le gibier.. tu fais ca avec une petite sauce au morilles… et voila !

    Tiens pour exemple le meilleur steak que j’ai mangé c’etait a Fort Lauderdale (Tx) et bien en 1ere page du menu tu as meme la photo du boeuf que tu as dans ton assiette avec so petit nom, son age et tout.. et Bien Adele elle avait des cotes super tendres, avec un Cowboy Rub et une petite sautée de pommes de terres et de légumes – c’etait au poil! et ce plaisirs la je le retrouverai pas avec un gaspacho ou une salade de boulgoure.

  16. 31 mai 2016 / 19 h 35 min

    Ooops rapidement tu devrais mettre le lien vers l’embrouille de départ (su FB a propos des sacs? ou sur instagram?

    ce setrait plus clair pour les lecteurs

  17. Noémie
    3 juin 2016 / 13 h 56 min

    Je n’avais pas encore lu ton article, parce qu’il me faisait un peu peur. Je suis végétarienne depuis quelques temps et je pense que je finirai par ma tourner complètement vers le véganisme, à mon rythme. Je ne le crie pas sur les toits, je ne manifeste pas seins nus dans la rue. Pourtant quand les gens autour de moi l’apprennent, ils se sentent obligés de réagir, soit en se justifiant sur le propre consommation de viande, soit en se moquant, en m’envoyant des photos de viande rouge ou en me disant « et la souffrance des carottes dans tout ça ? ». Il y a des extrémistes dans les deux camps…
    Si je suis végétarienne aujourd’hui, ce n’est pas parce que les animaux sont mignons, pures et innocents, même si c’est vrai au départ, ce qui m’inquiétait le plus était la souffrance animale. Mais la raison pour laquelle on devrait tous reconsidérer notre alimentation est bien différente, c’est une raison écologique. J’ai toujours essayé d’agir à mon petit niveau, trier, faire un compost, prendre le vélo quand je le peux, surveiller ma consommation d’eau, … Puis j’ai découvert qu’un seul steak haché nécessitait 2500 litres d’eau pour être produit, j’ai découvert que l’élevage intensif était le plus grand responsable de l’épuisement des ressources d’eau potable, mais également responsable de la déforestation, de la pollution, de l’extinction des espèces. Et je suis restée sur le cul. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parlé du documentaire Cowspiracy, mais je te conseille de le regarder, je ne sais pas si tous leurs chiffres sont bons, mais en tout cas ils m’inquiètent.
    Je ne veux convaincre personne de devenir écolo ou végétarien, mais j’aimerais que les gens sachent se qu’il se passe réellement dans le monde en ce moment.

    • 5 juin 2016 / 19 h 55 min

      ah mais ça je suis d’accord et j’entends hein!
      Je trouve d’ailleurs que c’est un discours à considérer.
      C’est la sorte d’obligation agressive dont certains font preuve. J’aurais pu écrire la même chose sur tout choix de vie qu’on veut imposer aux autres en fait…

  18. Katia
    9 juin 2016 / 9 h 57 min

    Le végétarisme, le veganisme, le feminisme, le militantisme et j’en passe …. SONT d’abord et avant tout un choix PERSONNEL. Je suis végétarienne depuis pas mal d’année et dans mon cercle j’ai ce genre de personnes, j’ai mainte fois tenter de leur expliquer que la tolérance était là clés que culpabiliser-accuser les gens n’étais pas la solution.

    Puis tout le monde ne partage pas les mêmes convictions comme tu as pu si bien l’expliquer. J’explique volontiers à celui qui me demande, s’il ne le fait pas et bien ce n’est pas grave.

    Les animaux, les plantes, l’être humain, tous sont égaux, nés, vis, meurt, chacun de ces éléments cohabitent et complètent notre système. Retirez un de ces êtres vivants et vous serez certains qu’il mènera au déclin de notre Terre.

    Le problème c’est pas le veganisme, c’est l’intolérance ! Le secret et le meilleur des chemin et celui du respect !

    En ce qui concerne cette dictature sociétaire, je ne pourrais que dire encore une fois, que nous sommes acteur de nos vies et libre dans nos choix (encore heureux).
    Cette vague du healthy, et va zy que je te fais des squat (jambe écarté, avec ou sans altère, jambes croisé, jambe serré etc pour avoir des fesses énorme et des cuisses avec lesquelles ont peu éclater des pastèques) cela m’énerve au plus au point et je pense que c’est là le problème. Sur cette vague on prend les convictions des Vegan pour perdre du poids-detoxifier son corps ce qui engendre bien évidement ce mouvement extrémiste ! Imaginez un peu la fille qui fait tout comme vous (on a tous eu une un jour) on vole votre identité, on la dérive et je comprend que cela peu énerver et pousse les personnes à la rébellion pour récupérer leur identité.

    Bref ! Tolérance, Respect et amour sont les maîtres mots à retenir et à appliquer. Quand l’humanité aura compris cela, nous seront sauvé !

  19. 10 juin 2016 / 0 h 57 min

    thank you very much I like your items

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *