Devenir végétarienne: questionnements, appel à l’aide, paumage intégral.

Bon. Je ne sais pas vraiment par où commencer je vous préviens: je risque d’être hyper maladroite parce que je suis loin d’être une experte en la matière.

Depuis quelques mois, je réfléchis énormément quant au fait de devenir végétarienne.

Pourquoi?

Parce que dès que je croque dans un steak, je culpabilise à mort et je me dis que je contribue à l’élevage intensif et à la torture des animaux. Oui parce que quand t’enfermes une vache dans 3 mètres carrés dans un entrepôt avec mille autres vaches qui ne voient jamais le jour, juste pour manger un truc bien tendre le soir en rentrant du boulot, c’est de la torture hein soyons clairs. Quand tu broies des poussins pour manger des nuggets, c’est légèrement cruel.

vegetarisme3

Lorsque je vois certaines images, je suis révoltée et j’ai vraiment envie de changer ça. Alors c’est sûr, je n’ai pas le pouvoir de forcer tout le monde à se poser ce genre de questions, mais je me dis que si je changeais, je serais une goutte en plus parmi l’océan des gens qui se battent pour un monde meilleur.

Mais j’ai des questions, j’ai des craintes, et je suis paumée.

Premièrement, je ne sais pas à partir de quel moment on peut se proclamer végétarien, parce qu’il y a plusieurs types de végétarismes.

Ce que je souhaite, c’est arrêter la consommation de lait de vache et de viande. Pour ce qui sont des fromages et des œufs, j’aimerais continuer à en consommer mais choisir des fromages fermiers et des œufs annotés du petit « 0 » traduisant le fait qu’ils soient bio et que les poules aient été élevées en plein air. En fait, consommer des « dérivés » ne me dérange pas à partir du moment où je sais que les animaux qui les ont produits ont leur champ et leur vie tranquillou avec leurs potos et que tout s’est fait dans un cadre naturel sans stress. A l’ancienne quoi. Je ne culpabilise pas quand je mange un œuf dans le sens où pour moi, il est trop tôt pour prétendre que c’est un être vivant doté d’une conscience. En revanche, le jour où on me prouve le contraire, je serai la première à arrêter d’en manger.

vegetarisme1

Le lait de vache, c’est un autre choix: premièrement, j’ai vu une vidéo qui m’a littéralement traumatisée et deuxièmement, il a été prouvé à maintes reprises que nous ne sommes pas censés boire du lait de vache car leurs hormones ne sont pas adaptées à un être humain adulte et peuvent provoquer des maladies ou des intolérances.

Certaines amies végétariennes m’ont d’abord conseillé de faire un jour spécial végétarien une fois par semaine afin de commencer tout doucement un temps d’adaptation. En fait, sans m’en rendre compte, j’en fais déjà souvent: je mange rarement de la viande, voire jamais. Les seuls moments où je la rencontre, ce sont dans les pizzas, la bolognaise, les lasagnes, les hamburgers etc… Mais il est très rare que je me fasse cuire un steak saignant à la poêle.

En revanche, j’ai du mal à concevoir une alimentation sans tout ça parce que je ne connais pas toutes les alternatives. Je suis en train de m’intéresser énormément aux graines, notamment la graine de chia, et tout ce qui tourne autour des préparations de plats végétariens. Je dois dire que je suis vachement rassurée de voir qu’il existe une multitude d’options et que je ne vais pas me retrouver hyper limitée en aliments. Ce qui est certain, c’est que je refuse de continuer à manger des animaux et d’être complice de leur vie et mort atroces.

vegetarisme2

Je n’ai pas « peur » de devenir végétarienne, parce qu’au final, tout ça me tient vraiment à cœur, je veux y arriver, vraiment. Mais j’ai peur de craquer, peur de ne pas faire comme il faut, peur de ne pas y arriver parce que le budget est plus conséquent pour une étudiante.

Mais je pense que, comme tous grands changements dans la vie, il faut se préparer et faire ça dans les règles. C’est pour cela que je vous demande vraiment vos conseils et votre vécu, parce que je crois que j’en ai besoin pour me préparer à revoir toute mon alimentation. Alors voici mes questions, parce que pour une fois, c’est moi qui vous demande des réponses…

  • Connaissez-vous des sites internet fiables proposant de bonnes recettes végétariennes pas trop chères?
  • Par quoi remplacez-vous les protéines contenues dans la viande?
  • Connaissez-vous de bonnes adresses de restaurants à Liège qui proposent des plats adaptés?
  • Le changement d’alimentation a-t’il eu un impact physique? J’entends par-là une meilleures santé, une perte de poids etc…
  • Avez-vous une recette de tofu faciles à réaliser?
  • Question conne mais… Dans vos tartines du midi, à part du fromage, que peut-on mettre?
  • Ressentez-vous un certain « manque » de viande, comme lorsqu’on arrête de fumer et qu’on ressent l’envie de fumer?

vegetarisme4

Je suis curieuse de lire vos réponses et je les attends avec impatience! Et je voulais également vous dire que dans quelques temps, @2g1m_healthy sera remis au goût du jour et proposera de vraies recettes adaptées!

Love Peace Flex

55 Commentaires

  1. Lilyade
    11 février 2016 / 9 h 36 min

    Bonjour,

    Alors je ne suis pas végétarienne, mais je comprends tout à fait ce que tu ressens.
    Pour les sites, c’est vrai qu’il y a en beaucoup pour ma part, je m’oriente plus vers des blogs et des chaînes YouTube comme Alice Esmeralda qui a d’ailleurs fait une super vidéo sur les protéines et les végétariens, je te la conseil. Après tu veux arrêter la viande, mais est-ce que tu arrêtes le poisson ? Car là aussi il y a une grande quantité de protéines, pareilles si tu consommes des oeufs, etc.
    Un changement d’alimentation donne toujours lieu à un changement physique et psychique aussi après chaque corps réagi différemment (j’ai un pote qui est devenu végétarien et qui a pris 20 kilos et d’autres qui ont perdu du poids), ça dépend de ce que tu consomme, à quelle quantité…
    Pour tes sandwichs à midis, tu peux t’orienter vert de la salade, des tomates, des carottes, des galettes de légumes et tu peux également penser à des salades composées qui dureront plus longtemps au niveau des apports énergiques.
    Voilà,
    bises
    Lilyade

  2. Isabelle
    11 février 2016 / 9 h 49 min

    Bonjour,
    Moi cela fait environ 7 mois que je suis végétarienne après y avoir pensé pendant très très longtemps.
    Je ne mange pas non plus de poisson, crustacés et pour les fromages je vérifie qu’ils ne soient pas fait à partir de présure animale (c’est noté sur les étiquettes). J’évite les substituts de viande parce que mon estomac a beaucoup de mal à les supporter mais pour le tofu et le quorn là ça passe.
    Je n’ai pas vraiment eu d’impact physique et je peux dire qu’après une prise de sang faite il y a 3 semaines je ne suis en manque de rien 🙂
    Je n’ai pas vraiment de site à te conseiller, moi je cherche un peu partout. Pour les boutiques, tu trouves de plus en plus de choses pour les végé, même chez Aldi et Lidl.
    Le jour ou tu passeras le cap prépare toi à « affronter » tous les POURQUOI ….. je ne sais pas pourquoi mais quand on décide de ne plus manger d’animaux on est obligé de se justifier.
    Excellent journée à toi 🙂
    Isabelle

  3. Camille
    11 février 2016 / 9 h 50 min

    Coucou,

    Je ne suis pas contre le fais d’être végétarien mais je me demande seulement, si tu fais hyper attention aux œufs, que les poules soient avec leur potos et tout et tout, pourquoi tu ne fais pas la même chose pour la viande?
    Trouver un agriculteur qui fait ça viande lui meme… Car c’est la chaîne alimentaire… Ça te reviendras plus cher certainement, mais nous n’avons pas besoin de manger de la viande tous les jours non plus mais… Que tu profites de ton morceau en te disant bon cette petite bestiole est morte mais elle a bien vécu et c’est la vie quoi…
    En gros diminuer la consommation de viande, ne manger que celle qui est « bonne » et dans les resto essayer de manger du vegetarien. Je ne vois plus un seul restaurant qui n’a pas un plat vegetarien à sa carte…
    Parce que c’est quand même dure de se radicaliser végétarienne…
    Courage en tout cas ! Je me suis déjà posé 1000 fois la question et c’est ce que moi j’ai choisi 🙂

    • Sophie
      11 février 2016 / 13 h 06 min

      Je me permets de te répondre car l’idée de s’orienter vers un agriculteur est une bonne idée, mais il reste la question de l’abatage de l’animal. Généralement les agriculteurs ne font pas ça eux même, et personne ne sait si l’animal est tué correctement…

  4. Chris
    11 février 2016 / 9 h 59 min

    Le site vegemiam propose des recettes au top!

  5. 11 février 2016 / 10 h 08 min

    hello
    je suis végé depuis qq mois, et ce n’est pas difficile du tout. je ne mange plus de viande ni de poisson. Psychologiquement ce n’est pas difficile, en revanche quand je vais au resto, je n’ai pas bcp le choix en général, et même si j’ai l’impression de faire ma chieuse, eh bien je demande:). voila le plus dur c’est hors de la maison pour des raisons « logistiques ». En ce qui concerne les apports nutritionnels, je te dirai ne fais pas de souci ! Tu trouves tes protéines dans tout ce qui est légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches..). Nous on ne mange pas de tofu, ou très rarement!
    Impact physique? je n’ai pas spécialement maigri,(à cause du pain que je consomme pas mal qd mm), mais j’ai beaucoup moins de lourdeurs digestives et ma peau est mieux aussi. Il faut dire que depuis l’été on tourne aussi au lait végétal (mais on a pas supprimé le fromage en revanche)
    le midi au boulot, je prends des restes de la veille, et dans les tartines, tu peux mettre en effet du fromage, mais aussi champignons, avocat, galettes de soja (achetées), galettes de quinoa que tu peux faire a l’avance, crudités tranches de betterave crues, houmous (super facile à faire)…

    en gros, tu composes ton repas de crudités légumineuses légumes, céréales. Le soir je mange souvent une salade verte ou de chicons, avec un mélange de graines (je trouve sur greenweez), huile de colza ou de noix, parfois des légumes dedans, parfois de la mozza. Une petite soupe légumes agrémentée de lentilles ou de haricots pour la part légumineuses.
    j’ai qq réf de blogs ou je trouve des recettes sympa::
    123 veggie
    au vert avec lili
    patate et cornichon
    coffee and sugarettes
    clea cuisine
    lady pastelle
    saveurs végétales
    mlle pigut
    rose madeleine

    ne te fais pas de souci, c’est pas difficile d’etre végé:)

  6. Sophie
    11 février 2016 / 10 h 09 min

    Penses tu que le fait de ne plus manger de viandes va changer beaucoup? Que les personnes qui en consomment tous les jours réduisent leur consommation, je trouve cela essentiel mais comme tu le dis tu en manges déjà rarement. Comptes tu aussi arrêter de manger toute viande ou que celle de vache? Plus de jambon? Plus de saucisson?
    Je pense comme beaucoup de choses surtout en nourriture, tout doit se faire avec un certain équilibre. Certes, il y a des élevages comme tu les décris et c’est pour cela qu’il faut lutter contre les fermes industrielles mais je suis certaine qu’il y a des fermiers avec de l’éthique. Je ne sais pas comment cela est en Belgique mais îl y a un certain label en France par exemple comme sur les poulets (« poulet fermier ») dont les produits sont plus chers mais te permettent de consommer plus sereinement.

    Sinon cela n’est pas la MM chose mais j’ai découvert îl y a quelques mois que je suis devenue intolérante au sucre donc j’ai du enlever toute trace de sucre dans mon alimentation. (Ét îl est dans tout ce c**). Certes j’ai maigri mais les premiers semaines, j’étais plus fatiguée et sujette à plus de malaise. Mais à présent, je suis bien mieux et j’ai vu de vrais résultats sur ma peau mm si cela implique une certaine discipline (invitation chez tes amis plus difficile, cantine aussi,…) et de manger a heures fixe si tu veux pas tomber vite dans les pommes.
    Tout cela pour dire que je pense que tout arrêt a des impacts positifs et négatifs.
    Dsl pour ce long message mais tu as soulevé pas mal de questions …

  7. Louve Jacob
    11 février 2016 / 10 h 12 min

    Coucou, alors voilà, petit topo de mon histoire de vegetar/lienne: je suis végétarienne depuis maintenant 2 bonnes années, et végétalienne depuis 6-7 mois. Ce qui a provoqué ce changement ont été la vidéo « Le jugement de Magicjack » et le livre « No steak » de Aymeric Caron, qui est vraiment chouette à lire!
    Tout d’abord, tu peux te prétendre végétarienne après quelques mois, parce que c’est vrai qu’au début tu auras des écarts, tu te reposeras quelques questions, mais après un certain temps tu te diras: « c’est bon stop ça me dégoûte trop je peux plus continuer à faire souffrir ces animaux pour mon simple plaisir gustatif. »
    Ensuite, pour ce qui est des protéines tu n’as pas à t’en faire du tout. Il nous faut quasi rien comme protéine et il y en a un peu partout dans tout ce que tu manges. Ce qui veut dire que fin de la soirée tu auras atteint largement ton quota de protéines. (En même temps tu connais beaucoup de végétariens qui vont à l’hôpital pour insuffisance de protéine?)
    Ensuite, quand tu deviens vege, ça dépend vraiment d’une personne à l’autre, mais je n’ai ni maigris ni grossis. Par contre en arrêtant le fromage, j’ai perdu des poignées d’amour. Aleluia!
    Je ne sais pas quoi raconter d’autre, informe-toi sur quelques sites, va chercher des contre-arguments pour les anti-vegetariens (tu vas en avoir largement besoin parce que quand tu deviens végétarien, tous tes potes deviennent des experts en nutrition) et va voir au Delhaize, ils ont blindé d’alternatives de viande vraiment bonne (l’américain préparé, le poulet curry sans poulet, le burger italien,…) franchement tout omnivore confondrait cela avec de la viande!

    Petit anecdote: mon papa m’a « forcé » à aller faire des prises de sang parce que j’étais « malade », et qu’il était persuadé que c’était parce que j’avais des carences, et au final, dans le rapport, il s’est avéré que je n’ai jamais été en aussi bonne santé, et que ce n’etait que mon allergie qui s’était aggravé durant l’hiver.

    Voilà si jamais tu as d’autres questions, n’hésite pas, tu me trouveras facilement sur Facebook.

  8. 11 février 2016 / 10 h 21 min

    Hellow !
    Je suis végétarienne depuis un an et demi à présent. Ce qui est assez ouf vu que étant adolescente, j’étais la première à les critiquer (l’âge de la connerie kestuveux). Je viens d’une famille qui mange ENORMEMENT de viande; j’adorais ça! J’ai vécu au Maroc, donc entre les fêtes, les barbeuq, mon père qui chassait etc, y’en avait pour toutes les sauces.
    Moins d’un an après mon emménagement en Belgique je me posais quelques questions, comme toi, mais sans jamais réellement franchir le pas. Puis un soir, jsépatropourquoi, j’me suis dit que c’était le moment de me torturer l’âme en regardant certaines vidéos à ce sujet. Autant dire que ça a été radicale de mon coté, j’ai tout simplement arrêté de manger de la viande du jour au lendemain. Pas de transition, nada. Et à ma plus grande surprise: zéro manque.
    Au début niveau plats on a tendance à se compliquer la vie. Puis faut dire que je m’y prenais comme un pied, aussi. C’était pas équilibré du tout !
    Un plat assez classique chez moi c’est féculents et légumes. Ca a l’air ultra boring comme ça mais le meilleur truc à faire j’pense c’est d’acheter un livre directement qui te propose de bons plats végétariens, des veloutés, des soupes, des smoothies. C’est super varié comme truc! ET SURTOUT, on re-découvre la cuisine. J’étais passé à coté de tellement de choses avant ça. La variété de légumes, les 151584284 façons de les cuisiner. Je surkiffe me faire des quiches aussi. Aux courgettes et chèvre, à la provençale (…) Y’a les blogs également évidemment mais j’ai toujours préféré avoir quelques livres en main. Pour les protéines j’me fais des lentilles, des haricots, des épinards (…) les oeufs aussi évidemment (plein air) Ou si tu fais du sport, des shakes protéinés tout simplement. Sinon un truc vachement bon aussi c’est les steaks veggie. Ils font de tout au Delhaize: Boulettes, viande hachée, jambon, saucisson, lasagnes, etc. J’ai été choquée de voir la diversité du marché !
    Sinon j’ai ressenti le manque de viande un an après, personnellement. MAIS HERE I AM. Je recommencerai la consommation de viande pour rien au monde.
    Ensuite pour les resto’ on a tendance à trop se poser de questions aussi. Dis toi qu’un resto aura TOUJOURS un truc végétarien à manger. Que ce soit des salades, des pizzas, des pâtes etc Donc pas de soucis à se faire non plus de ce coté là !
    Après concernant le poids je pourrais pas vraiment te conseiller. J’ai commencé le TBC (ENFIN) y’a quelques jours mais avant ça je mangeais pour 4 et faisais aucun exercice physique. Donc évidemment j’ai pris du poids, mais c’était déjà le cas avant même que j’arrête la viande. Après je pense que chaque corps réagit différemment.
    J’te laisse quelques liens qui m’ont aidé, en espérant qu’ils t’inspirent à leur tour:
    https://www.youtube.com/watch?v=rM8QIf_2ubw
    http://vegemiam.fr/
    http://www.buzzfeed.com/deenashanker/vegan-breakfasts#1ijnwqo

    (Désolée pour le gros pâté de ouf)
    Bisous !

  9. 11 février 2016 / 10 h 28 min

    Coucou Gaby!
    C’est fou, moi aussi j’ai très envie de devenir végétarienne!

    J’en avais parlé à mes parents et pendant une semaine je n’ai plus mangé de viande. Le truc c’est qu’ils m’ont fait comprendre qu’ils ne pouvaient inclure dans leur budget un régime alimentaire végétarien ce que je peux comprendre!

    Du coup j’attends d’être autonome financièrement pour me lancer mais je suivrai ta progression avec beaucoup d’intérêt!

  10. Kate
    11 février 2016 / 10 h 37 min

    Coucou,

    Mon père qui est végétalien m’a donné un bon conseil : ne pas devenir végétarien du jour au lendemain, afin d’éviter les frustrations. J’ai arrêté la viande rouge et le gibier d’un coup. Pour l’instant je me limite à un peu de poulet de temps en temps et à du poisson. Next step : virer le poulet de mon assiette. Franchement cela a été très simple jusque là car comme tu le dis dans ton article, l’important c’est que cela vienne du coeur.

    Je suis également très gourmande, j’aime bien manger une bonne bolo ou un un hachis parmentier à l’occasion. Ce que je fais c’est remplacer le hachis de boeuf/porc/veau,… par du hachis de seitan, qui est un aliment à base de protéine de blé (gluten). J’ai des amis accros à la viande qui ont goûté ma bolo et ils n’y ont vu que du feu, le tout est de bien faire mijoter sa sauce, de bien l’épicer et d’utiliser des ingrédients de qualité qui ont du goût.

    Par ailleurs, je ne pense pas qu’être végétarien coûte plus cher. Le tout est de ne pas faire uniquement ses courses chez Vibio ou Al Binete (j’y vais quand même de temps en temps je l’admets).

    Qques blogs de cuisine sympas (pas tous végés mais bon il y a aussi des recettes sans viande, faut fouiller un peu) : .
    http://www.saveursvegetales.com/
    http://www.becomeadinosaur.com/
    http://www.troisfoisparjour.com/fr/
    http://bcommebon.canalblog.com/
    http://www.carnetsparisiens.com/
    http://www.cuisine-campagne.com/
    http://www.blanccoco.com/
    http://alanajonesmann.com/
    http://leaf-blog.com/

    C’est super que les mentalités évoluent et que l’on se pose enfin des questions sur le bien-être animal, car appelons un chat un chat, manger de la viande, c’est tuer un être-vivant. Manger de la viande qui est « bonne » n’a pas vraiment de sens.

    Belle journée

  11. 11 février 2016 / 10 h 41 min

    Je suis aussi sur le chemin du végétarisme mais pas tout à fait pour les mêmes raisons que toi. Pour tout ce qui a attrait au lait, ça fait belle lurette que je n’y touche plus parce que, comme toi, j’ai vu une vidéo qui m’a horrifiée…bref. Pour ma part, je n’ai lu aucun livre et lit rarement de blog sur le sujet. Je suis mes envies et comme je n’ai jamais été fan du goût de la viande, ce n’est pas bien compliqué. Pour les poissons, c’est un peu différent parce que j’aime bien ça du coup, pour le moment, j’en mange une fois par semaine. Le reste du temps, je puise dans les graines, les légumes, les fruits, les légumineuse….

  12. Phibel
    11 février 2016 / 10 h 45 min

    Hello,

    Pour ma part, je puise mon inspiration sur les sites de Jamie Oliver et Martha Stewart, qui ne manquent pas de recettes végétariennes. Je ne connais pas de resto végé à Liège, mais si tu es de passage à Bruxelles, je te conseille vivement le Dolma 😉

    Il m’arrive encore de manger de la viande (volaille et poisson) quand l’envie me prend (ça arrive une à deux fois grand max. par semaine). J’ai banni la viande rouge de mon alimentation et, depuis, mon système digestif (un peu capricieux à la base) s’en porte nettement mieux. Pour la même raison, exit le lait de vache et le beurre (que j’ai remplacés respectivement par du lait végétal et de la purée de sésame/purée d’amandes/crème de tournesol). Je craque encore – très modérément – pour le fromage, mais alors du bon, du vrai !

    Mes deux craintes étaient 1° ne pas être rassasiée et 2° me sentir faible. Entre autres aliments, voici ceux que je privilégie : pois chiches, haricots rouges, lentilles vertes et corail, quinoa, sarrasin, riz, graines de chanvre, graines de chia, cacao cru, coco râpée, baies de goji, figues séchées, amandes, noix du Brésil, avocat, patate douce, huile de coco, épices en tous genres, herbes aromatiques et, bien sûr, les légumes et leurs fanes.

    Tofu, seitan et compagnie, c’est pas ma came : j’en mange rarement – quand je vais faire un tour au Dolma, par exemple 🙂

    Pour ma part, aucune perte de poids à ce stade. Par contre, mes intestins vont mieux et je me sens en meilleure forme. J’ai appris à consommer plus raisonnablement, car certains des produits que j’achète coûtent relativement cher. L’investissement en vaut toutefois la peine.

    Pour ma part, je considère cela comme un investissement dans ma santé : je fais attention à ce que je laisse entrer dans mon corps.

    Je trouve que la cuisine végétarienne demande plus d’efforts : en ce qui me concerne, je veux que ce soit savoureux, nourrissant et beau à voir. Du coup, je dois me montrer créative.

    Concernant les tartines du midi : la plupart des supermarchés proposent un assortiment de salades froides végétariennes à tartiner. C’est bon, mais je me méfie de la liste d’autoroutes qu’on trouve dans les ingrédients. En revanche, ces préparations peuvent être reproduites à la maison dans leur version plus naturelle 😉

    Bon appétit !

  13. Charlène
    11 février 2016 / 10 h 47 min

    Coucou
    Très contente que tu abordes le sujet! Je suis moi-même passée par toute ces réflexions depuis presque 1 an. Je ne suis pas encore totalement végétarienne, mais en grande partie (plus de viande à la maison et quasi plus de produits animaux) mais l’extérieur (resto, famille, amis…) reste encore mon point faible.
    Il existe tout un tas de blog ou groupes facebook génialissimes qui m’ont énormément aidé et inspiré. Par exempe mes blogueuses chouchou : AntigoneXXI, Galasblog, Friendlybeauty, Mangoandsalt, Sweetandsour, d’ailleurs le programme « 20 days of happy food » qu’a créé Marie de Sweetandsour est vraiment hyper bien fait et une très bonne base pour démarrer dans la cuisine végétale. Mon autre indispensable en cuisine, c’est le livre de Marie Lafôret « Vegan », hyper complet, et qui permet de faire face à toutes les situations : pour les enfants, pour un repas de fête, pour recevoir…

    Et pour répondre à tes questions, dans tes tartines, tu peux essayer le houmous, le fromage végétal à base de noix de cajou, le guacamole, les tartinades à base de lentilles, et tout ça avec plein de crudités.
    Pour remplacer les protéines de la viande, j’essaie toujours de combiner céréale + légumineuse, normalement avec ça tu as les apports nécéssaires en protéines, par exemple les dahl de lentilles corail + riz : un vrai délice!! Ou encore un couscous végétarien (pois chiche + semoule = protéines complètes!) Sur le site de l’Association Végétarienne de France, tu as beaucoup d’infos là-dessus.

    En tout cas je te souhaite beaucoup de courage dans ta démarche. Je me sens tellement mieux depuis j’ai opéré tous ces changements, aussi bien dans mon corps que dans ma tête. Pour moi c’est que du positif!

  14. Héloïse
    11 février 2016 / 11 h 03 min

    Je me permet de te donner mon avis en tant que professionnelle dans le milieu de l’élevage : si ta volonté est de ne pas cautionner l’élevage intensif, il existe d’autres alternatives à l’arrêt complet de la consommation : oriente toi vers les circuits courts, les AMAP … cela te permettra de connaître les conditions d’élevage de ce que tu achètes, viande comme lait. Et d’expérience, les éleveurs s’impliquant dans les filières courtes sont très rarement des éleveurs intensifs. Je ne sais pas si tu as ça en Belgique mais en France certains éleveurs répondent à une charte des bonnes pratiques d’élevage, qui fait la part haute au bien être animal.
    De plus, de mon point de vue, stopper sa consommation de produits animaux, ce n’est pas oeuvrer à leur protection mais à leur extinction. …

    • Jessica
      11 février 2016 / 18 h 07 min

      C’est exactement ce que je souhaitais dire ! Je ne suis qu’une élève de prépa Bio, mais cette année je me suis pas mal intéressée à ce sujet. J’ai regardé plusieurs reportages qui m’ont permis de me faire une opinion.
      Je pense sincèrement, comme Heloïse, qu’il y a des alternatives. Il existe de nombreux éleveurs qui aiment leurs bêtes et qui en prennent réellement soins et ceux jusqu’à ce qu’ils ferment les yeux. En France, certains éleveurs se regroupent en association. Ils se lient également avec des abattoirs qui suivent « leurs idéaux ». Les bêtes ont vécu une belle vie et elle s’achèvera de la même manière en douceur. Alors certe ce n’est pas le cas partout, et c’est pour ça qu’il faut contrôler ce qu’on achète (même si c’est parfois le parcours du combattant).
      Je pense que manger de la viande, c’est aussi permettre aux espèces d’être préservées. Vision très extrême mais si demain plus personne ne mange de viande, à quoi bon élever des vaches ? Plusieurs races ont été préservée grâce à la consommation de viande.
      C’est mon avis personnel, mais le réel problème, à mes yeux, n’est pas la production de viande en soi mais bien les conditions d’élevage et d’abattage. Et c’est bien différent.

      Néanmoins, si ton choix est fait je ne peux que t’encourager et je serais ravie de suivre ton changement d’alimentation.

  15. 11 février 2016 / 11 h 05 min

    Salut copine!

    Tu ne peux pas savoir comme cet article me fait chaud au coeur! Comme toi, ça faisait un moment que je pensais sincérement à devenir végétarienne, et puis j’ai passé le cap en novembre dernier. Evidement j’ai eu besoin d’un temps d’adaptation étoutétout et ça fait donc exactement 1 mois et demi que je suis végétarienne. Et bien, c’est la meilleure décision que j’ai prise depuis très longtemps. En ce qui me concerne, je ne consomme plus aucune sorte de viande (volaille comprise) ni de lait. Je mange encore des oeufs de temps en temps mais c’est devenu assez rare. L’homme n’a pas besoin de toutes ces choses (comme le disait très justement un mec dans une vidéo que Chrys a partagé hier soir). Et puis honnêtement, avec tous les progrès d’aujourd’hui, on a tellement d’alternatives possibles! (Lesquelles me demanderas-tu, ça arrive). Pour remplacer le lait, je suis passée au jus végétal (lait de riz, de soja, d’amande etc), pour la viande j’alterne entre des viandes dîtes végétariennes (tu trouves ça partout, chez colruyt, chez delhaize etc) du poisson (j’essaye de trouver une solution pour vérifier sa provenance, si tu en as une, je suis preneuse), des crustacés (pareil que le poisson) et des légumineuses. Je me suis aussi découverte une vraie passion pour le houmous! Je te conseille celui de chez delhaize qui est légèrement piquant, une vraie tuerie!!!! Depuis je mange ça tous les jours quasi! Le seul bémol à mon nouveau mode de vie est que je vis encore chez ma maman et que je suis étudiante. Je n’ai donc pas vraiment le courage en rentrant des cours à 19h de me lancer dans l’élaboration d’un grand plat gastro. Ma maman détestant toutes les formes de légumineuse, la cuisine devient un petit peu difficile haha! But we are in progress!
    Pour les resto, je dirais que presque tous les resto ont au moins un plat végétarien. Maintenant, j’affectionne particulièrement la cuisine indienne qui est très inventive à ce niveau-là, tout comme la cuisine libanaise.

    Sinon tu peux t’acheter un livre de cuisine végétarienne. J’en ai reçu un pour ma Noël qui venait de chez Delhaize, il est super facile et les photos donnent méga envie! Je te conseille les salades de lentilles, de quinoa, le caviar d’aubergine aussi. Bref, je te mets un peu tout ce qui me passe par la tête là donc c’est pas hyper structuré comme réponse, mais si tu as des questions plus précises ou des idées, n’hésite surtout pas à m’envoyer un message privé sur face de book.

    Je te fais pleins de gros bisous et te souhaite un excellent cheminement dans tes réflexions. Une fois qu’on commence à réfléchir à ce genre de choses, impossible de s’arrêter!

    Kiss kiss 😀 <3

    • 11 février 2016 / 11 h 05 min

      Sorry pour la tartine hehe

  16. 11 février 2016 / 11 h 33 min

    Hello Gab,

    je dois dire que je suis sensible à ton article. Comme toi je ne suis pas spécialement friande de viande mais par contre je voue une passion au poulet sous toutes ses formes.
    Le végétalisme ou le végétarisme j’y pense mais je pense pas pouvoir être assez forte pour faire une croix sur le fromage (quoi que j’t’avais parlé d’un substitut pas mal il paraît au gruyère/emmental) et le poulet. En plus j’ai un mal fou à varier les légumes qui me plaisent.
    Donc de mon côté je fais de mon mieux, je limite! J’ai déjà presque banni les produits laitiers (mes intestins sont ravis) je garde juste parmesan et emmental par gourmandise. J’aime bien le lait d »amande et le yaourt aussi donc ça va, l’Apro coco est super bon aussi.

    Donc voila, je fais un geste à mon niveau sans pour autant me frustrer complètement, parce que c’est moche mais un bon burger reste un vrai délice pour moi! ah ah ah

    Explique ton cheminement histoire de nous inspirer! XOXO

  17. Eury
    11 février 2016 / 11 h 35 min

    Coucou ! 🙂 Alors tout d’abord, mon copain et moi sommes aussi étudiants et nous sommes végétariens depuis notre arrivée à l’univ ! On fait toujours les courses pour deux et je t’avoue que nos courses ne nous coûtent jamais trop chères… Oui, certains produits coûtent un tout petit plus cher que d’autres mais ça va encore ! Je te conseille la marque Garden Gourmet, qui fait de délicieux burgers végétariens mais aussi des saucisses, des boulettes etc… C’est déjà une bonne alternative 🙂 ensuite le soja ainsi que les lentilles peuvent t’apporter des protéines ! Niveau santé, aucun souci pour mon copain et moi ! Nous n’avons pas de carence ou quoi que ce soit d’autre et nos poids sont restés stables ! 🙂
    Pour ma part, je n’ai eu aucune difficulté à devenir végétarienne, rien qu’à la vue de la viande dans le frigo, j’étais dégoûtée ! :p
    Pour ce qui est des recettes, je regarde des vidéos de Youtubeuses qui sont végétariennes et elles proposent vraiment des trucs de fou !!! Ça prend parfois un peu plus de temps à la préparation mais c’est un vrai délice !
    Pour les sandwichs du midi, de nombreuses marques proposent des « charcuteries » végétariennes 🙂 tu peux trouver du « jambon » végé, de la salade poulet-curry végé etc etc il y a vraiment beaucoup de choix !

  18. 11 février 2016 / 12 h 15 min

    Je suis végétarienne depuis plus de huit ans maintenant et je n’ai pas fait de transition en commençant par un jour végétarien puis en augmentant. Je me suis levée un matin et j’ai déclaré avec assurance à mes parents « A partir d’aujourd’hui, je ne mange plus de viande. Jamais ! ».

    Au début ça les a fait marrer et ils m’ont même avoué plus tard avoir ouvert les paris pour savoir combien de temps je tiendrai. Ben j’ai tenu héhé !

    Perso je n’ai ressenti aucun manque, mais je n’aimais déjà pas la viande à la base donc… Bon, je crachais pas sur un petit McDo, mais si tu acceptes d’inclure le poisson dans ton alimentation tu peux toujours te rabattre sur un McFish. J’ai banni tous les animaux, même le poisson, mais le McDo ne me manque pas non plus. Il y a pleins d’alternative sympas pour faire tes propres burger végétarien (et diététique en plus).

    Je consomme toujours des fromages (mais pas des masses) et des boissons lactée (pas de lait, mais des café froid fait avec du lait donc) et je ne manque pas de calcium ou autre. On trouve pas mal de protéine dans les œufs si tu continues d’en manger, moi j’y suis allergique donc je trouve mes protéines (et mon fer) dans les lentilles, les brocolis, les pois,…

    Dans les tartines tu peux mettre de la confiture, du Nutella, il existe aussi des charcuteries végétariennes, malheureusement il faut trouver un commerce spécialisé dans le vegan et je n’en connais aucun du côté de Liege. Mon pêché c’est la pâte à tartiner au Speculoos (oui, bourré de sucre et tout et tout, mais c’est si bon).

    Niveau santé, c’est clair qu’on a vu une amélioration mon médecin et moi. Moins essoufflés, plus de surpoids, des cheveux et des ongles plus beaux et moins cassants. En devenant végétarienne j’ai aussi appris à m’alimenter correctement, plus de malbouffe et de truc super gras.

    Pour les petits plaisirs du style pizza ou sauce tomate, il y a des alternatives qui permettent de ne pas avoir de viande. J’adore les cannellonis et j’ai trouvé des recettes pour les faire avec de la ricotta et des épinards pour remplacer la viande. En plus, beaucoup de resto et de pizzeria essaye de trouver des petits plats pour les végétariens, ça n’a jamais été un problème pour sortir donc et lorsque je ne trouve aucuns plats végétariens sur le menu, je demande au serveur et on s’arrange toujours pour que je choisisse un plat duquel il retireront la viande (franchement je n’ai jamais été remballée par un resto parce que je ne voulais pas de viande).

    Si tu as des doutes, commence par voir une diététicienne qui pourra t’aider à faire tes menus. Elle te parlera certainement mieux que moi des alternatives et possibilités qui s’offre à toi et sinon, il y a des tas de sites qui regorge de recette sympas et facile à faire, je m’inspire souvent de pinterest et puis j’améliore à mon idée ^^

    Sinon, je n’ai jamais flanché en 8 ans. En fait, l’odeur de la viande me dégoute un peu parfois. Je n’ai pas envie de redevenir carnivore, j’ai trouvé un rythme de vie qui me convient en étant végétarienne et je n’ai jamais eu faim, même dans les débuts. Si tu as peur de ressentir la faim, bois un smoothie en début d’après-midi et tu es calée jusqu’au souper (pareil, tu trouveras pleins d’idées sympas sur le net pour faire de chouette smoothie et en été avec tous les fruits exotiques, mon blender boss deux fois plus).

    • Marie
      11 février 2016 / 13 h 29 min

      Bonjour

      Je suis de loin le débat, mais je suis souvent heurté par des incohérences dans le discours des pro végé : donc toi tu es végé, mais tu manges du Nutella, fabriqué avec de l’huile de palme qui est une des plus grosse saloperie environnementale des dernières années? Je rejoint d’autres commentaires faits plus hauts, si ce sont les conditions de vie des animaux qui vous choquent, pourquoi ne pas privilégier les agriculteurs locaux, qui sont à même de vous montrer leur façons de faire, comment ils bichonnent leurs bestioles et le foin et les pâturages qui servent de nourriture.
      De la même manière, refuser de manger de la viande mais conseiller le poisson, c’est aussi curieux, le poisson étant tout en haut de la chaine alimentaire des milieux marins,et concentrant donc toutes les pollutions. On retrouve du plomb et du mercure même dans les saumons sauvages…
      Bref, ce sont ces incohérences qui me laissent toujours perplexes. Ajoutées aussi au fait qu’étant multi allergiques, quand je passe au resto derrière un végan, je sens vraiment que je fais chier le restaurateur, qui s’est cogné juste avant une nana qui ne voulait pas de raviolis cuits dans un bouillon de poule mais qui mangeait quand même les lardons de la salade vosgienne (véridique).Sauf que moi si mange un bout de céleri, je suis morte dans les 5 secondes….
      Bon courage en tout cas sur votre chemin, quelque soient vos motivations.

  19. 11 février 2016 / 12 h 27 min

    Salut Gaby!

    Je suis végétarienne depuis plus de 13-14 ans je pense… eh oui, ça remonte déjà à pas mal de temps! En fait, ça s’est imposé tout naturellement car……… JE N’AIME PAS LA VIANDE!!! =D J’ai toujours eu horreur de ça, par contre j’adore le poisson et les fruits de mer et je ne pourrais pas m’en passer. Enfant, c’était toujours la galère à la maison car ma mère ne sortait pas du typique « viande-patates-légumes » et c’était un calvaire quand on me forçait à avaler une cotelette de porc ou un steak >_p Je puise souvent aussi de l’inspiration sur le site de la BBC : http://www.bbcgoodfood.com/recipes/category/vegetarian
    Pour le midi, je ne suis pas une grande adepte des « tartines », je ne pourrai pas trop te suggèrer quoi mettre dedans, mais je suis une grande consommatrice de soupes, alors why not? Ou une salade de quinoa, de riz, un bol de chirashi (si tu n’abandonnes pas le poisson, sinon tu peux le faire aux légumes aussi), un wrap végétal…

    Voilà pour ma pierre à ton édifice :o)
    Ah oui, je ne suis pas de liège donc je ne pourrais pas te conseiller de resto non plus mais je te confirme le DOLMA à Bruxelles, chaussée d’Ixelles. Excellent et même les non végé sont séduits! (Ils ont souvent la fausse idée « manger végé, c’est fade, on va resortir en ayant faim, y’a que de la salade, etc etc… », mais après un Dolma, ils abandonnent vite leurs idées préconçues! :o) )

    • 11 février 2016 / 12 h 43 min

      Heu y’a tout le milieu de mon post qui a disparu?!?! Qu’est ce qui s’est passé????????? :'(
      Je recommence alors…

    • 11 février 2016 / 12 h 43 min

      Je suis végétarienne depuis plus de 13-14 ans je pense… eh oui, ça remonte déjà à pas mal de temps! En fait, ça s’est imposé tout naturellement car……… JE N’AIME PAS LA VIANDE!!! =D J’ai toujours eu horreur de ça, par contre j’adore le poisson et les fruits de mer et je ne pourrais pas m’en passer. Enfant, c’était toujours la galère à la maison car ma mère ne sortait pas du typique « viande-patates-légumes » et c’était un calvaire quand on me forçait à avaler une côtelette de porc ou un steak >_<

      Une fois partie de la maison, ça s'est installé tout naturellement, j'ai pu arrêter de consommer cette viande que je détestais tant! Par contre je consommais toujours des produits laitiers (lait, fromage, yaourts) et des œufs. Mais depuis 2 ou 3 ans, j’ai abandonné le lait mais plus pour des problèmes de maux d’estomac et de bien-être gastrique. J’ai remplacé par du lait de soja, idem pour les yaourts, et les problèmes gastriques ont disparus :o)

    • 11 février 2016 / 12 h 44 min

      Ce qui m’amène à répondre à ta question « maigri t on en devenant végé » ? Bin tout dépend par quels produits tu vas utiliser comme remplaçants…. Dans un premier temps j’ai mangé beaucoup plus de fromage, donc prise de poids. Quand j’ai remplacé aussi le lait par du lait de soja sucré, rebelotte. Actuellement j’ai switché pour le lait de soja non sucré (bouark, c’est pas bon >p) mais problème de poids résolu !

      Pour les recettes, je pense que tout est facilement adaptable. J’utilise beaucoup de substituts à base de tofu, quorn, protéines de blé, etc… On adore les légumineuses aussi (lentilles, pois chiches, …) Par contre je déteste le seitan qui je trouve ressemble trop et goûte trop la viande, Bouark ! >p Je puise souvent aussi de l’inspiration sur le site de la BBC : http://www.bbcgoodfood.com/recipes/category/vegetarian

    • 11 février 2016 / 12 h 45 min

      Pour le midi, je ne suis pas une grande adepte des « tartines », je ne pourrai pas trop te suggérer quoi mettre dedans, mais je suis une grande consommatrice de soupes, alors why not? Ou une salade de quinoa, de riz, un bol de chirashi (si tu n’abandonnes pas le poisson, sinon tu peux le faire aux légumes aussi), un wrap végétal…

      Donc comme tu pourras le constater, je suis plus végétarienne par « goût » que par « conviction ». Cela dit, la cause animale m’est chère aussi, mais je dois bien reconnaître que j’achète aussi des chaussures ou des sacs en cuir, je consomme toujours les produits de la mer… j’ai même un bout de fourrure sur une écharpe (Gaps, shame on me ! =’( Pardon, pardon !) Je suis loin d’être végétarienne à 100% « pratiquante ». Finalement ça va très très loin si on veut regarder à tout…

      Voilà pour ma pierre à ton édifice :o)

  20. Chris (le_petit_boudoir)
    11 février 2016 / 13 h 05 min

    Je ne suis pas végétarienne, je mange des oeufs et parfois du poisson, la viande je n’aime pas ça. En ce qui concerne les produits laitiers, je suis intolerante au lactose c’est vite vu. Au début j’ai cherché des substituts pour les yaourts, etc… Rien ne m’a convaincu, seul le lait d’amandes me plait. Ce que je veux dire par là c’est que parfois, selon des goûts on peut manger sans substituts. Pour les proteines il y a les lentilles, pois chiches, quinoa, etc…
    Pour les tartines par exemole il y a l’avocat, puree de tomates, rondelles de tomates, houmous, etc… honnêtement je n’ai pas de manque, manger sans viande, sans yaourts, sans fromage ne me manque pas car je n’en mangeais que rarement. Pour le poids tout dépend de la manière dont on mange. Par contre depuis que j’ai stoppé les produits laitiers à cause de mon intolérance je n’ai plus les affreuses douleurs intestinales ni les sueurs froides, ni heures aux wc je passe les détails lol

  21. Mlle Moizelle
    11 février 2016 / 13 h 12 min

    Je ne sais par où commencer…
    Je suis « quasi-végétarienne ». Déjà, j’ai toujours mangé bio, et la viande bio, c’est cher. Si je me soucis des animaux (de leur bien être, de la valeur de leur vie), ma démarche est avant tout favorable à la planète: la pollution dégagée par les élevages, mais aussi voire surtout les hectares de production de céréales pour nourrir les bêtes d’élevage me semblent juste aberrants. Souvent, ces céréales viennent de pays où la population locale a peine à produire de quoi se nourrir. Des champs entiers de céréales (et ce qui va avec: produits chimiques, eau -coucou la ressource précieuse que tout le monde gaspille allégrement!) destinés uniquement à l’alimentation du bétail qui se retrouvera dans les assiettes des riches occidentaux… Je trouve cela odieux, injuste et incohérents. Et bien sûr, je ne parle pas des gavages des oies pour le foie gras et autres techniques horribles, ni des tonnes de médicaments que l’on trouve dans la viande « conventionnelle », ni des conditions d’élevage et d’abatage à faire pleurer.
    Cependant, je ne me suis jamais pris la tête pour préparer à manger. Je suis très gourmande, et je mange ce qui me plait. Beaucoup de salades en été, beaucoup de soupes en hiver, et très souvent des tartes aux légumes. Mais aussi, des plats « traditionnels » mais sans la viande: nous mangeons parfois des pâtes, avec une bonne sauce, ou une poêlée de riz avec des carottes, des oignons et une bonne sauce soja. Nous aimons beaucoup le fromage, je ne suis donc pas prête du tout à me passer de produit laitier; en revanche, dans mes préparations (crêpes, gâteau, purée en flocons, etc) j’utilise du lait de soja. Quand j’ai envie d’un yaourt, je prends un yaourt au soja et aux fruits, j’aime beaucoup. Bref, je me fais plaisir, en 100% bio, et presque sans viande. « Presque », parce que quand je suis invitée, soit je ne prends que l’accompagnement (légumes, féculents,…) soit la viande est mélangée (dés de jambon dans une salade, lardons dans une tartiflette,…) et je mange sans me prendre la tête. Il m’arrive aussi d’acheter de la viande (en biocoop, donc je sais quelles sont les conditions d’élevage) pour les grandes occasions, une ou deux fois dans l’année (Noël par exemple) et là, vraiment, j’apprécie ce que je mange sans culpabilité, parce que je sais comment a vécu l’animal, et que je suis consciente de « l’exceptionnalité » du repas!
    Bref, les végétariens et végétaliens sont « victimes » de pas mal de clichés: non, on ne mange pas de tofu (on aime pas ça du tout), on n’est pas « riches » et on s’en sort, on ne se prive pas, au contraire, et on est pas maigre ni affaibli (je suis même plutôt moelleuse, ^^ et je m’en porte bien!). Je ne compte pas les protéines, je n’ai jamais été carencée, je ne suis pas « asociale », je vais au restau et je mange chez des amis…
    C’est beaucoup plus simple que ça en a l’air! alors vas-y, lance toi, et fais-toi plaisir!!! 😉

    • Mlle Moizelle
      11 février 2016 / 13 h 18 min

      Et pour le midi, il existe des « pâtés végétaux », à l’aubergine, à l’olive, aux carottes, bref, à plein de trucs possibles et inimaginables, à étaler sur les tartines, et c’est délicieux! Et mes délicieuses tartes aux légumes se consomment aussi froides en pique-nique, donc quand j’en fais le soir, j’en fais toujours une bonne quantité pour le lendemain midi… Sinon, soupe en thermos, ou salades composées (par exemple, si tu veux une recette, j’aime bien les endives-dés de fromage-raisins secs-dés de pommes, ou encore semoule-tomates séchées-pois chiche… Bon ap’! 😉

  22. drossart justine
    11 février 2016 / 14 h 51 min

    Coucou,

    Pour ma part je suis vegetalienne.. Et je suis en meilleure forme et en meilleure santé qu’avant!
    Non, le sièges ne sont pas tous carences! Mais il est vrai qu’il faut bien à renseigner ou puiser les ressources qui ne sont plus dans la viande etc.
    Fais des prises de sang régulières et surtout complémente toi en b12. Surtout pas celle de pharmacie qui contiennent du lactose. Mais bravo pour ta prise de conscience!

  23. Océane
    11 février 2016 / 14 h 53 min

    En ce qui me concerne, je suis végétarienne depuis maintenant 1 an. J’ai arrêté après avoir regardé une vidéo sur le broyage de poussins, qui m’a renvoyée à une autre vidéo sur les vaches, puis une autre sur les cochons et ainsi de suite. La viande, que j’adorais, m’a alors complètement dégoutée. Même si je savais que je ne pouvais pas changer le monde, je me suis dis que je pouvais commencer par me changer moi-même en n’étant plus être complice de tout cela. Une amie a sauté le pas avec moi, ce qui a rendu les choses plus faciles car on a commencé à se renseigner itout-itout ensemble. J’ai eu une période où j’ai essayé d’être végétalienne (càd arrêter ma consommation d’oeufs et de lait), mais je n’ai pas tenu très longtemps (l’appel du fromage! 🙁 ). Se passer du lait et des oeufs n’est pas facile, on en trouve partout… Maintenant, j’en consomme, mais beaucoup moins qu’avant! J’aimerais beaucoup arrêter à nouveau, en particulier les oeufs. Je pense que pour ma santé, le végétarisme, et encore plus le végétalisme, n’apporte que du bon: tu manges plus de légumes, plus de fruits, de légumineuses, tu découvres des aliments que tu ne connaissais pas forcément…En plus, j’avais du cholestérol (j’ai que 20 ans!) je mangeais beaucoup trop d’oeufs, et de malbouffe (on en mange moins en étant végétarienne vu que c’est exit la nourriture industrielle), maintenant, il a baissé, youhouuu! Tu n’auras normalement pas de carences si tu manges bien… je trouve des recettes sur des groupes Facebook en général. Pour les tartines, ce que j’essaye de faire depuis pas très longtemps c’est de manger « chaud » à midi, je cuisine la veille et je mets dans une boite à tartine pour chauffer à l’unif, et de boire une soupe avec des biscottes le soir… Sinon, tu peux mettre du houmous ou d’autres préparations à base de légumes (il y en a une très bonne aux carottes, et une aux poivrons aussi!), confitures, et pâte à tartiner (autre que le Nutella please! Huile de palme toussa-toussa). Et pour le manque, je ne l’ai jamais ressenti car ce que je mange me plait tout simplement…Voila, je suis contente de voir qu’on est de plus en plus à se rendre compte de ce qu’est l’industrie de la viande! Courage et raconte nous ton cheminement! Bisous

  24. Ju'
    11 février 2016 / 19 h 23 min

    Coucou! Alors je n’ai pas lu tous les commentaires donc pardon si je redis quelque chose qui a déjà été dit mais quand je lis que les poules « élevées en plein air » ou bio vivent dans de meilleures conditions, permets moi de te dire que ce n’est pas forcément le cas. Pour avoir visité un élevage « en plein air », je peux te dire que les poules vivent quand même dans un mètre carré, certes l’immense poulailler est ouvert la journée mais sur 10000 poules, 1 ou 2 vont fouler l’herbe… Et niveau espace, c’est la même chose, elles ne sont pas enfermées mais l’espace est optimisé au max donc elles vivent presque les unes sur les autres même si elles ont un perchoir chacune… Et je ne parle pas des poules déplumées à cause des poux et du manque de lumière… Et pour le bio, c’est la même chose, ils augmentent juste légèrement la hauteur des perchoirs et l’espace pour chaque poule (genre 2 – 3 cm2 de plus…). Donc il vaut mieux aller dans une ferme locale, voir les poules ou acheter directement chez un particulier! Je ne veux pas te dégoûter, c’est juste qu’au final on se rend compte qu’on se fait aussi bien avoir par les appellations quelques fois…

    • Ju'
      11 février 2016 / 19 h 39 min

      Oups, petite faute:les poules vivent quand même dans BIEN MOINS d’un mètre carré, il me semble que c’est 10 cm max…

      • Héloïse
        12 février 2016 / 20 h 54 min

        Bonjour,
        Attention à ce que vous avancez :
        le cahier des charges Label Rouge – Poulet de Chair plein air impose un parcours arboré et cloturé de 2m² minimum par volaille
        le cahier des charges Bio impose quand à lui 2,5 à 4m² de superficie exterieur par volaille, en fonction du type de bâtiment.
        De plus, les éleveurs certifiés sont très souvent contrôlés, il y a très peu de risques que les éleveurs sous cahier des charges ne respectent pas ces règles

  25. 11 février 2016 / 19 h 31 min

    Hello!! Je suis végétarienne depuis un an maintenant, et j’avoue que si ontrouve les bonnes alternative c’est finalement assez simple de s’y faire.. et rassure toi il y a plein plein d’alternatives pour encore manger lasagnes, polo, etc!
    Si tu veux plus d’informations ou si tu as des questions, nous pouvons sans problème converser par mail! ce sera avec plaisir que je répondrai a toutes les questions que tu te poses, et que je te donnerai les conseils, adresses, et sites sympas 😉

    A bientôt!!

  26. 11 février 2016 / 19 h 39 min

    Hello !

    Tout comme toi, j’ai progressivement diminué puis stoppé ma consommation de viande. Il arrive encore à l’occasion que j’en mange un peu, principalement de la viande blanche ou un peu de charcuterie mais c’est vraiment rare. En revanche, je mange régulièrement des oeufs et du fromage (pas de lait que je n’ai jamais digéré).

    J’ai eu peur des le départ de finir carencée à force t’entendre tout le monde répéter que les végétariens sont en manque de protéines mais après quelques recherches, j’ai su ce qui dans l’alimentation végétarienne permettait de compenser sans forcément me ruiner. J’achète parfois des aliments un peu spécifiques dans les magasins bio, mais la majorité du temps je trouve tout ce qu’il me faut dans mon supermarché et chez mon primeur, et au final ça ne me coute pas plus cher qu’avant. Je te conseille le « guide du végétarien débutant » qui est très complet et qui explique très clairement où trouver les apports nutritionnels que nous avons besoin dans l’alimentation.
    Ensuite, j’avoue prendre plus de temps pour cuisiner qu’avant même si je le fais par plaisir, manger sain nécessité forcément plus d’efforts. Par contre, j’ai largement diversifié mon alimentation depuis que j’ai stoppé la viande, j’ai découvert des légumes, des goûts que je n’aimais pas et que j’adore aujourd’hui, bonne surprise !
    J’ai acheté un livre de recettes végétariennes très bien qui donne quelques idées, et qui permet aussi de trouver des recettes gourmandes au quotidien « Végétarien » de Hachette cuisine. Je consomme souvent des salades/taboulés, rapide et facile à faire même quand on a la flemme de cuisiner ou qu’on doit manger à l’extérieur. Ca permet de mélanger les gouts et de mettre ce que l’on veut dedans.

    Coté santé, honnêtement, mes analyses de sang n’ont jamais été aussi bonnes. J’étais pourtant limite au niveau cholestérol, du sucre et en surpoids. Aujourd’hui, avec l’aide du sport bien sur, j’ai perdu 7 kilos sans me priver de rien. Je me suis contentée de manger à ma faim et de ne surtout pas me priver d’une petite gourmandise quand j’en ai envie. Les kilos se sont évaporés sans effort ! J’avais souvent des soucis digestifs ( brulures d’estomac, ballonnements etc) je n’ai plus rien. Ma peau est beaucoup plus belle aussi et je me sens beaucoup mieux physiquement.

    Voila, voila pour mon roman. J’espère que cela te sera utile 🙂

  27. 11 février 2016 / 19 h 46 min

    C’est fou je suis dans la même phase de questionnement ! Personnellement j’ai acheté plusieurs livres de cuisine végétarienne et vegane, pour avoir un éventail vraiment large d’ingrédients, et j’aime beaucoup le blog d’antigone qui propose des recettes sympa, il y en a pour tous les niveaux de cuisiniers on va dire ^^ et il y a sur son blog ce qu’elle appelle l’atelier végétale, où elle propose des recettes de bases comme par exemple du fromage végétal !

  28. 12 février 2016 / 2 h 36 min

    Je vois que je ne suis pas la seule à être « presque végétarienne ~
    J’entend par la déjà que contrairement à certains, c’est une démarche éthique évidement, mais aussi plus globale que juste ce que l’on inflige à la vache et au cochon (qui bien sur est cruel hein, évidement). Sauf que, les végétariens mange du poisson …

    Pour ma part je trouve ça tout aussi hypocrite en fait que de manger de la viande quand on sait. En effet, je ne mange plus de poisson car que je ne souhaite soutenir pas la pêche industrielle qui est en train de tuer nos océans et est tout aussi abominable que le sujet de la viande. Les « végétariens » sont bien gentils à rejeter la viande et manger encore du poissons, mais l’état des océans m’alarment tellement que je ne peux me résoudre à me rabattre sur ceux ci (ceci dit c’est déjà un début). Je mange juste encore qques fruits de mer, mais vraiment rien de rare. Je ne mange plus de viande chez moi. Il peut m’arriver le midi au travail ou d’une manière général quand je ne suis pas chez moi de manger de la viande, mais en fait ça sera toujours sous forme incorporé du style, dés de jambon, ou lardon ou un truc du style (pizza etc). Le morceau de steak ou la bavette : ça fait bien longtemps que je n’en ai plus mangé et, ça ne me fais pas envie en fait, donc ça va.

    Pour le lait, je n’aime pas ça, donc ça fait un moment que je suis aux alternatives végé. J’adore les légumes, les lentilles etc … je suis une fan inconditionnelle de soupe. Quand au fromage j’ai pas trop été élevé à ça, du coup … je n’en mange presque pas.

    Je mange par contre encore des oeufs bien que pas régulièrement, du beurre (parce que la margarine j’aime pas ça) et de la crème fraîche (la j’avoue j’ai du mal à passer outre).

    Voila. J’ai essayé d’être végétalienne, j’ai trouvé ça trop contraignant et trop privatif pour moi. Sans compter que mon père m’a soulé à me parler de secte et de changement d’alimentation. J’ai essayé d’être 100% végétarienne, mais ça nécessite d’apporter ses repas le midi, ce que je ne fais jamais et n’aime pas faire, j’ai donc décidé d’être végé à 80 voir 90%. C’est pas forcément le must, mais au moins, je ne suis pas frustré, je fais attention à ma planète et ce que je mange, sans me privé non plus, et du coup, je suis en adéquation avec moi, et c’est le principal.

    Voila j’ai fini 🙂
    Je suis contente Gab que tu y penses, mais très sincèrement, n’essai pas forcement de te ranger dans des cases, essai d’aligner tes idées à tes besoins, sans te frustré, sinon tu finiras par abandonner, peu importe tes motivations. Et un conseil, penche toi aussi sur l’état des océans, ça te dégoûtera de manger du poisson XD

    Fin bref, relativise aussi parce que moi j’ai fait des crises de larmes à force de lire, de voir les horreurs qu’on pouvait, Humains, occasionner, et contre lequel j’était impuissante. Donc, relativise surtout, c’est important et ça ne diminue en rien la cause ou ta motivation.

    Biz.

    • Mlle Moizelle
      12 février 2016 / 11 h 44 min

      Les « vrais végétariens » normalement ne mangent pas de poissons non plus… Tout ceux que je connais et tous les articles de blogs que j’ai pu lire à ce sujet, voire toutes les définitions (parce que des fois on s’y perd entre les végé-tariens et végé-taliens) allaient dans ce sens en tout cas.
      Je suis bien d’accord avec toi sur la pêche industrielle, mais comme pour la viande que je consomme parfois, les conditions -non d’élevage mais ici de pêche- sont celles que je prends en compte. Donc il m’arrive de manger du poisson, mais uniquement issu de pêche respectueuse et de petits pêcheurs -genre mon voisin 🙂 (en plus j’habite en Bretagne, donc c’est aussi consommer local!)
      Tout est une question de modération et de bon sens.
      En tout cas, je te suis complètement sur ce que tu conseilles à Gab: ne te range pas dans une case, fais juste au mieux pour être ok avec toi et tes convictions! 😉

  29. 12 février 2016 / 10 h 02 min

    Hellow !
    Je suis végétarienne depuis un an et demi à présent. Ce qui est assez ouf vu que étant adolescente, j’étais la première à les critiquer (l’âge de la connerie kestuveux). Je viens d’une famille qui mange ENORMEMENT de viande; j’adorais ça! J’ai vécu au Maroc, donc entre les fêtes, les barbeuq, mon père qui chassait etc, y’en avait pour toutes les sauces.
    Moins d’un an après mon emménagement en Belgique je me posais quelques questions, comme toi, mais sans jamais réellement franchir le pas. Puis un soir, jsépatropourquoi, j’me suis dit que c’était le moment de me torturer l’âme en regardant certaines vidéos à ce sujet. Autant dire que ça a été radicale de mon coté, j’ai tout simplement arrêté de manger de la viande du jour au lendemain. Pas de transition, nada. Et à ma plus grande surprise: zéro manque.
    Au début niveau plats on a tendance à se compliquer la vie. Puis faut dire que je m’y prenais comme un pied, aussi. C’était pas équilibré du tout !
    Un plat assez classique chez moi c’est féculents et légumes. Ca a l’air ultra boring comme ça mais le meilleur truc à faire j’pense c’est d’acheter un livre directement qui te propose de bons plats végétariens, des veloutés, des soupes, des smoothies. C’est super varié comme truc! ET SURTOUT, on re-découvre la cuisine. J’étais passé à coté de tellement de choses avant ça. La variété de légumes, les 151584284 façons de les cuisiner. Je surkiffe me faire des quiches aussi. Aux courgettes et chèvre, à la provençale (…) Y’a les blogs également évidemment mais j’ai toujours préféré avoir quelques livres en main. Pour les protéines j’me fais des lentilles, des haricots, des épinards (…) les oeufs aussi évidemment (plein air) Ou si tu fais du sport, des shakes protéinés tout simplement. Sinon un truc vachement bon aussi c’est les steaks veggie. Ils font de tout au Delhaize: Boulettes, viande hachée, jambon, saucisson, lasagnes, etc. J’ai été choquée de voir la diversité du marché !
    Sinon j’ai ressenti le manque de viande un an après, personnellement. MAIS HERE I AM. Je recommencerai la consommation de viande pour rien au monde.
    Ensuite pour les resto’ on a tendance à trop se poser de questions aussi. Dis toi qu’un resto aura TOUJOURS un truc végétarien à manger. Que ce soit des salades, des pizzas, des pâtes etc Donc pas de soucis à se faire non plus de ce coté là !
    Après concernant le poids je pourrais pas vraiment te conseiller. J’ai commencé le TBC (ENFIN) y’a quelques jours mais avant ça je mangeais pour 4 et faisais aucun exercice physique. Donc évidemment j’ai pris du poids, mais c’était déjà le cas avant même que j’arrête la viande. Après je pense que chaque corps réagit différemment.
    J’te laisse quelques liens qui m’ont aidé, en espérant qu’ils t’inspirent à leur tour:
    https://www.youtube.com/watch?v=rM8QIf_2ubw
    http://vegemiam.fr/
    http://www.buzzfeed.com/deenashanker/vegan-breakfasts#1ijnwqo
    (Désolée pour le gros pâté de ouf)
    Bisous !

  30. Elow
    12 février 2016 / 10 h 28 min

    Hello 🙂
    En fait, le souci avec le fait de consommer des oeufs n’est pas en rapport avec le fait qu’ils aient une conscience , les oeufs sont au final des règles de poule . Le souci c’est que même si les poules sont élevées dans le bio, ( ce qui est en plus très trompeur , le seul fait d’avoir un portillon fermé au fin fond d’un hangar surpeuplé peut être considéré comme du plein air) , les poussins mâles ne servent à rien dans l’industrie des oeufs et sont donc broyés vivants ou étouffés ou simplement jetés vivant à la poubelle étant donné qu’ln n’utilise pas la même race pour les oeufs et pour la viande.
    De même pour le lait, les beaux sont systématiquement arrachés à leur mère , anémiés et abbatus . Idem pour les chevreaux .
    Quand on est sensible à  »éthique animale on se rend vite compte que tout ce qui nécessité leur exploitation entraîne des souffrances atroces pour eux .
    Perso je suis vegan, je suis passée d’omni à végétalienne ( avec des écarts de temps en temps pendant un an , c’est un grand changement qui demande une adaptation conséquente et ça peut être compliqué par moments ) et au final , on prend très vite le pli ! En plus on trouve de plus en plus de simili carnés , fromages végétaux , qui sont délicieux et ne revienne t pas forcément plus cher que de la chair animale .
    Tu peux te renseigner sur les sites de l’association végétarienne de France , L214 , animalter et trouver des recettes fabuleuses sur les blogs d’antigonexxi , auvertaveclili , mlle pigut , la cuisine d’Anna et Olivia … Il y a une tonne de blogs et pages facebook qui regorgent de recettes qui mettent l’eau à la bouche 🙂

  31. Loulette
    12 février 2016 / 13 h 57 min

    Hello ! Je te rassure, les oeufs ne sont jamais des être vivants doté d’une conscience car il s’agit en gros d’ovules de poules non fécondés. Si aucun coq ne s’introduit dans le poulailler il n’y aucun risque de se retrouver avec un petit poussin dans la poêle. 🙂

  32. Amande
    12 février 2016 / 21 h 31 min

    Hello,

    Je suis moi aussi végétarienne. Je ne mange ni viande ni poisson ni crustacés. Pour les recettes et les blogs tout ceux mentionnés dans les commentaires sont biens. J’utilise aussi les recettes de Martha Stewart et Jamie Oliver et j’aime beaucoup les livres et le blog de Valérie Cuppilard. J’ai appris à faire les laits et pâtés végétaux grâce à elle. Mnt, tu peux choisir de faire ton régime à toi en fonction des tes c. Perso, je n’aime pas la viande donc pas de manque. Tofu et seitan c’est rare aussi. Je mange beaucoup de légumineuses (je cuis des lentilles pour la semaine et je les mange en salade ou soupe), beaucoup de tubercules, céréales, graines et au moins 400 gr de légumes et 200 gr de fruits par jour. Pour le reste, j’utilise les algues, diverses farines, crèmes mais ça c’est qd je cuisine le weekend. Question budget: ça va si tu as la possibilité d’acheter chez le producteur, moi je fais mes achats via « la ruche qui dit oui » certains producteurs sont bio et c’est consommer local.

    voilà pour moi et n’oublie fait comme bon te semble

  33. 14 février 2016 / 14 h 33 min

    Je comprends parfaitement ce que tu ressens, je suis passée par le même dilemme. J’ai été végétarienne pendant deux ans, pour les même raison que toi. Ce qui a été très difficile pour moi, c’est que j’aime manger de la viande, je n’ai jamais eu de dégoût par rapport à la viande, et la supprimer complètement de mon alimentation a été très, très difficile.
    Du coup, j’ai trouvé le bon compromis, après m’être complètement restreinte pendant longtemps, ce qui ne me convenait vraiment pas.
    Aujourd’hui, je mange beaucoup moins de viande, et certainement pas tous les jours. Mais quand j’ai envie de manger de la viande, je l’achète à des producteurs locaux; des volailles élevée en plein air, idem pour les oeufs, je choisis de payer plus cher la viande pour être sûre qu’elle est issue d’un élevage qui respecte l’animal, quitte à y mettre le prix et à en manger qu’occasionnellement. Et finalement, je pense que c’est un bon compromis. C’est aussi dans l’ordre naturel des choses de manger de la viande, du moment que c’est fait correctement ! Après, ça demande de l’investissement personnel aussi, pour rechercher dans ta région les bons producteurs, accepter de payer plus cher, ne pas manger de viande autre que celle que tu as toi-même acheter… Mais c’est un rythme de vie qui me convient beaucoup mieux personnellement 🙂

  34. Lulu
    14 février 2016 / 17 h 06 min

    Tout a déjà pas mal été dis, mais comme idée de blog recette je suis assez fan de Deliciously Ella (livre de recette dispo en français il me semble, et elle vient de sortir le 2nd). Des proteines y’en a partout, niveau légumes le brocolis est plutôt costaud par exemple, et sinon vas y avec les poids chiches, haricots rouges, etc dérivés sous forme d’humous par exemple (et une bonne tartine d’humous ça n’a pas de prix, et tu peux le décliné en mode, humous de patate douce, etc), ou des steacks végétariens à base de haricots rouges par exemple. Tu fais un gros mélange de tout ce qui t’inspire ds ton robot (haricots rouges, coriandre, persil, poivrons, kale…), tu peux ajouter un oeuf (ou des graines de chia qui peuvent remplacer les oeufs) et de la panure pour une meilleure texture. Les possibilités sont infinis! Niveau « super aliments » super protéinés, les graines de chia donc et la spiruline (une cuillère dans ton smoothie le matin et c’est partie!

  35. Audrey
    15 février 2016 / 10 h 42 min

    Je ne suis pas végétarienne, mais je limite fortement ma consommation de viande. Avant-tout pour le côté santé (trop de viande rouge, on le sait, ce n’est pas bon du tout). Bref, je me fais régulièrement des petits plats VG et je ne mange plus de charcut’ à midi.

    Par contre, le fromage, hors de question pour moi de m’en passer, j’aime trop ça. Et pour ce qui est des oeufs, j’en mange aussi, et ils ne viennent pas de grande surface, mais de chez une connaissance, bref des poules bien traitées.

    Pour augmenter mon apport en protéines, je consomme du yaourt (oui je sais, ça ne t’aide pas haha), du yaourt de soja aussi, et je fais mon granola moi-même. Dedans, je mets de graines (potiron, amandes, noix de cajou,…) et quand je le mange, je parsème de graines de Chia (2CS) et parfois de graines de chanvre (on en trouve chez Kruidvat, les Chia aussi, c’est moins cher). Je mange aussi de l’houmous de temps en temps.
    Je me prépare de la soupe aussi et on trouve facilement des recettes avec des pois-chiches ou des lentilles, et c’est trop bon.
    Puis le quinoa aussi c’est top pour remplacer la viande (d’ailleurs, y’a moyen de trouver des recettes de « burger VG » avec du quinoa par exemple).

    Pour les recettes, je m’inspire de différents blogs, y’a pas que des recettes VG mais parfois ils sont bien faits et y’a moyen de chercher toutes les recettes VG du blog (ils sont en Anglais…)

    http://www.savorysimple.net/recipe-index/

    http://www.acouplecooks.com

    http://www.abeautifulplate.com

    Voilà voilà 🙂

  36. Océane
    17 février 2016 / 21 h 18 min

    Coucou !
    Contente de te voir sauter le pas !
    Concernant les oeufs et le lait, malheureusement, ce n’est pas exempt de torture animale. Même les œufs de poules bio & élevées en plein air participent au massacre des poussins dans les broyeuses : en fait, comme il faut des poules, et non des coqs, tous les poussins mâles sont triés, mis à part, et puis broyés. Et je pense que concernant le lait de vache, pas besoin de faire de dessin – tu as manifestement vu un documentaire assez trash à ce sujet.
    Heureusement, pour le lait, il existe des tas d’alternatives très goûteuses ! Que ce soit le lait d’amande, de coco, de noisette, de soja (que je recommande moins – ils peuvent perturber le système hormonal et on sait le problème que la surproduction de soja cause). Je n’ai plus acheté de lait depuis incroyablement longtemps, et je mange toujours mes céréales le matin avec plaisir 🙂 Le seul soucis, reste tous les produits dérivés, que je n’ai pas su éliminer complètement – fromage, desserts…
    Idem pour les oeufs, j’essaie d’éviter d’en manger mais il reste tous les produits dérivés (pâtisseries, certaines sauces etc). Heureusement, dans ma boulangerie ils vendent des œufs d’une ferme près de chez œufs, qui n’est pas en mode « industrie » de l’extrême, donc pas de broyeuse pour les poussins mâles. Donc j’en prends parfois là-bas – même si je n’y suis jamais allée et au final, elle pourrait me mentir. Disons que si je ne vivais pas en ville, j’aurais mes poules et ce serait plus facile :/

    Par contre, contrairement à ce que disent la majorité, je ne trouve pas que ce soit si facile que ça.
    Il n’y a quasi rien de bon au resto, les alternatives sont souvent décevantes quand je sors mais c’est comme ça. Pas si grave que ça, même si c’est embêtant quand je vais au resto avec l’amoureux et que je me retrouve à me rabattre sur les « pâtes légumes » du menu – tu ne sais pas ce qu’il y a dedans, c’est souvent juste un mix random des légumes qu’il avait sous la main sans un réel équilibre etc.
    Puis contrairement au régime omnivore, il faut passer beaucoup plus de temps derrière les fourneaux et à chercher des nouvelles idées de régime. Il faut en plus que ce soit équilibré. Les protéines ne sont pas le problème, franchement ça passe tout seul, c’est le fer le plus important ! Je suis d’ailleurs en carence et je le remarque bien.
    En gros, tu dois toujours tout te cuisiner si tu veux que ton repas soit équilibré, et il faut prévoir pour ta semaine, c’est assez chiant (je veux dire, pas de pizza surgelées – car il y a juste la viande en moins, il n’y a pas de substitut pour la protéine et le fer…). Idem quand tu commandes. Or, pour ma part – comme toi, je suis étudiante et je suis rarement motivée tous les jours à faire mes courses et ma cuisine après une journée d’étude bien crevante. Et pourtant si on ne le fait pas quasi systématiquement, directement la carence en fer…
    Mais c’est aussi car je ne suis pas assez rigoureuse.
    Et contrairement à la majorité, je suis assez faible – alors que je ne l’étais pas avant, et constamment crevée. Donc clairement, ça ne s’improvise pas, il faut tout de même être rigoureux (ou avoir du bol).

    Donc oui, ça peut se faire sans pb, d’ailleurs je ne le regrette pas du tout, mais il est important de veiller à son régime, et il y a malgré tout des inconvénients assez désagréables (resto, soirée chez des amis, quand on la flemme – 80% du temps quand je rentre des cours x), rigueur nécessaire, apprentissage d’un minimum de diététique…).
    Mais tout ça en vaut la peine ! Je t’encourage grandement à sauter le pas, juste, pas n’importe comment ^^

  37. Victoria Grace
    18 février 2016 / 14 h 12 min

    « Nous ne sommes pas censés boire du lait de vache ». Pourrais-tu me citer tes sources s’il te plait?
    Le fait que tu dises ça comme une vérité scientifique établie sans citer de sources me gêne un peu.

    • 18 février 2016 / 15 h 45 min

      Pour ma part, je te dirais que notre médecin déjà l’affirme. Le lait n’est plus toléré par l’organisme passé un certain âge. Ensuite l’Inra a confirmé dans une étude poussée (que je n’ai pas sous la main mais voici un résumé : http://www.amessi.org/Lait-de-vache-et-ses-inconvenients-pour-la-sante )
      Ici chez PETA (donc parti pris, on est d’accord) qui dit la même chose : http://www.petafrance.com/dairy01.asp

      Et au final, bah moi, je ne sais que penser puisque : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140528.OBS8756/le-lait-est-il-bon-ou-mauvais-pour-la-sante-ca-depend-pour-qui.html

      Ce qu’elle affirme ne tombe pas du ciel. Des tas de médecins vont dans son sens. Se trompe-t-elle ou pas, je n’en sais rien puisque personne ne semble s’accorder sur le sujet.
      Mais la polémique est loin d’être neuve et je m’étonne que tu aies l’air de ne jamais en avoir entendu parler…

      • Malvi
        20 février 2016 / 18 h 25 min

        J’ai également été gênée, comme Victoria Grace, de cette phrase dans l’article. Franchement, lorsqu’on avance un fait scientifique on se doit d’amener des sources sérieuses.
        Que l’on n’ait pas envie de consommer du lait – que les raisons soient dues à la condition de vie des vaches, aux problèmes de digestion ou autre – ne me pose aucun problème : libre à chacun de faire ce qu’il sent être le mieux vis-à-vis de son éthique ou de son corps. Mais de là à affirmer que « il a été prouvé à maintes reprises que nous ne sommes pas censés boire du lait de vache car leurs hormones ne sont pas adaptées à un être humain adulte et peuvent provoquer des maladies ou des intolérances. » sans citer de sources scientifiques sérieuses, cela décrédibilise totalement l’article.
        Il est très dangereux et totalement contre-productif à mon sens de lancer des théories comme celles-ci, sans preuve, sans source, et surtout en les établissant comme étant des faits. Car non, les méfaits du lait sur la santé ne sont pas prouvés et ne sont donc pas un fait. Et donner ensuite en commentaire comme source des sites qui ne sont en aucun cas des références scientifiques mais certains étant même des sites de prosélytisme pour un certain mode de vie me dérange encore plus.
        Comme votre blog est largement suivi et donc vos articles passablement lus, je pense qu’il est important de ne pas diffuser des informations sans base scientifique solide, et surtout de ne pas prétendre qu’elles en ont une sans citer de source.
        Pour faire une petite référence légère : « with great power comes great responsibilities » 😉

        • 21 février 2016 / 20 h 38 min

          Nos médecins doivent être prosélytes alors. Gab a repris ce propos parce qu’il s’agit d’une explication de nos médecins de famille, tout simplement.

        • 21 février 2016 / 21 h 03 min

          Salut Malvi 🙂 Mes sources scientifiques: certains diététiciens et surtout mon allergologue qui m’a dit ça il y a déjà quelques années. En fait il m’a expliqué que l’hormone que les vaches produisent lorsqu’elles font du lait (qui est donc censé être bu par leur bébé) est fait pour que le bébé en question puisse avoir toutes les forces nécessaires pour grandir. Comme les êtres humains, en somme. Elle est donc chargée en nutriments (ou molécules, ou que sais-je, là-dessus je n’ai pas les termes adéquats) spécifiques à la croissance. Quand les humains sont bébés, ils en ont évidemment besoin, comme les veaux. Seulement, lorsqu’on continue à en consommer adulte, et j’entends par-là de manière régulière et en grande quantité, cela n’est pas bon parce qu’on donne à notre corps des choses dont il n’a pas besoin. Quand on a fini de grandir, on a besoin d’autres hormones 🙂
          Alors je ne dis pas que boire du lait de vache file le cancer, mais par exemple, il favorise les maladies de peau comme l’eczéma et l’intolérance. Quand j’en buvais beaucoup (période de vacances par exemple), mon eczéma empirait. Et si beaucoup de gens sont intolérants, c’est qu’il y a une raison, aussi. 🙂
          Et ce n’est pas parce que je dis ça que je veux que la Terre entière arrête de consommer: vous faites ce que vous voulez, moi je transmets simplement ce avec quoi j’ai grandi, ce qu’on m’a appris, mes expériences, et c’est d’ailleurs pour ça que je tiens un blog: je peux écrire avec subjectivité 🙂
          Si tu veux des faits scientifiques, faut lire des revues de science où des médecins, diététiciens, allergologues, dermatologues agréés transmettent leur savoir à eux 🙂

          Voilà voilà 🙂 Sinon, merci pour ton avis, j’en prends bonne note 😉

          (et on ne sera jamais d’accord: dans tous les débats, chaque côté pense avoir raison) 🙂

          • Victoria Grace
            22 février 2016 / 15 h 44 min

            J’ai déjà entendu parler de la polémique, surtout en tant qu’intolérante au lactose, donc merci de ne pas me faire passer pour une imbécile naïve, ça n’apporte pas grand chose.
            Surtout que quand tu parles de l’avis du médecin, le mien me dit exactement le contraire ^^ et j’ai des sources qui affirment que cette vague anti-lait n’est rien de plus qu’une mode donc on est pas rendu dans le débat. (Que je ne tenais pas à ouvrir, le sujet n’est pas là)
            Et le fait que tu écrives avec subjectivité ne me gêne pas (c’est un blog, pas Scorpius) mais que tu donnes des conseils nutrition/santé, sachant que certains vont le prendre au pied de la lettre, un peu plus. Tout le monde n’a pas le réflexe de se dire « attends, la fille elle donne juste son avis, ce n’est pas forcément vrai ou à suivre », surtout les plus jeunes peu sensibilisés au tri et à la vérification d’information sur Internet. (Comme je dis souvent, ils s’informent, mais mal).
            Bref, merci d’avoir mis les sources, et de prendre bonne note de ce genre de remarque ^^

          • 22 février 2016 / 19 h 01 min

            Je ne pense pas non plus être une imbécile naïve. 🙂
            Je ne te prenais d’ailleurs pas pour cela. Je t’expliquais simplement ce qui me pousse à penser ça et à le penser sincèrement. Tu penses le contraire et ce n’est pas bien grave: je sais que tu n’es pas la seule à penser que le lait blahblahblahblahblah. Chacun son avis, chacun ses convictions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *